Les quelques gouttes de pluie n'ont pas gâché l'ambiance festive du Demi-marathon RBC de Sherbrooke, samedi.

Pluie et plaisir au Demi-marathon RBC de Sherbrooke [PHOTOS]

Loin de se dérouler dans la grande chaleur comme lors des années précédentes, le 8e Demi-marathon RBC de Sherbrooke a plutôt eu lieu sous une fine pluie entrecoupée d’accalmies, samedi matin. Les quelque 3000 coureurs ont foulé le pont Jacques-Cartier pour parcourir les 1, 2, 5, 10 ou 21 km dans une ambiance festive, encouragés par leurs familles, amis et collègues.

Si certains ont profité de l’événement pour tester leur endurance en compétition pour la première fois, pour plusieurs, il s’agissait plutôt d’un rendez-vous annuel bien attendu. C’est notamment le cas pour le Sherbrookois Joël St-Louis, le propriétaire de la boutique Le coureur qui se décrit à la blague comme « un vieux de la vieille ».

Grand passionné depuis toujours du milieu de la course, il a participé aux premiers Demi-marathon des cantons, dans les années 70. À l’époque, environ 200 coureurs prenaient part à la compétition régionale, qui se déroulait aussi près du lac des Nations, se souvient-il. L’épreuve sportive a par la suite changé d’organisateurs à quelques reprises avant de se cristalliser dans sa forme actuelle.

M. St-Louis ne regarde pas les anciennes moutures avec nostalgie pour autant, avouant même préférer l’événement de nos jours. « L’ambiance a vraiment changé parce que dans les années 70, c’était axé beaucoup plus sur la compétition et la performance. Maintenant, les gens sont moins compétitifs entre eux et relèvent plutôt des défis personnels », relève le coureur.

Il souligne également que l’épreuve sportive a pris une tournure plus festive et sociale, avec plusieurs groupes corporatifs et familles qui participent ensemble.

Courir et pousser

Comme si la difficulté imposée par la course ne suffisait pas, plusieurs participants ont aussi parcouru leurs kilomètres en poussant des voiturettes, avec à leur bord des petits mais aussi des grands.

En effet, plus d’une dizaine de coureurs ont permis à des personnes handicapées ou âgées de filer à toute allure à bord de Kartus, des voiturettes produites à cette fin par des étudiants en génie de l’Université de Sherbrooke.

Parmi les coureurs bénévoles poussant un Kartus samedi se trouvait Marc Therrien, celui qui a eu l’idée de concevoir ces bolides. Depuis 2016, il organise avec ses parents Huguette et René Therrien les Courses partagées, soient des rencontres chaque mercredi avant-midi où des Kartus sont mis à la disposition de coureurs qui veulent bénévolement pousser des personnes âgées.

« Ce qui est le fun, c’est que ça se répand tranquillement aussi. Cet été, il va y en avoir à Québec, à Gatineau, et il y a aussi des clubs de course qui en ont acquis… Ça grossit et on a ben du plaisir! », s’enthousiasme M. Therrien.

Durant le demi-marathon, celui-ci a poussé un Kartus pour le parcours de 5 km, accompagné de sept autres coureurs bénévoles et leurs voiturettes. Durant la matinée, il a également été possible de voir deux jeunes hommes, Nathan et Éloïc Guay, qui ont fait rouler leur grand-père, ou encore le coureur Paul Desrochers, qui poussé sa mère qui venait de célébrer son anniversaire.

Le podium 

Les trois premières positions pour le parcours de 21 km reviennent à Mathieu Desbiens (1 h 13 min 38 sec), Julien Pinsonneault (1 h 14 min 23 sec) et Arnaud Lebeuf (1 h 14 min 59 sec) chez les hommes; ainsi qu’à Paméla Bouvier (1 h 25 min 38 sec), Christine Perreault (1 h 29 min 25 sec) et Noémi Roy ( 1 h 33 min 31 sec) chez les femmes.

Félicitations aussi à Justin Rodrigue (34 min 45 sec) et à Aulne St-Amant (37 min 53 sec), les premières places homme et femme pour le 10 km, et à Perry Mackinnon (14 min 51 sec) et Juliette Morin (17 min 52 sec) qui sont premiers pour le 5 km.

Nathan et Éloïc Guay faisant rouler leur grand-père en Kartus.