Élisabeth Brière

PLC: Brière candidate, Moreno outré

Élisabeth Brière sera la candidate libérale à Sherbrooke aux prochaines élections fédérales. Le parti lui a confirmé lundi qu’elle était désignée sans course à l’investiture. Edwin Moreno, qui souhaitait être candidat à l’investiture, a reçu une lettre l’informant qu’il ne porterait pas les couleurs libérales.

Le directeur de campagne de Mme Brière, Jacques Raby, confirme qu’une lettre a été envoyée à la candidate pour confirmer sa candidature. « Nous ne sommes pas au courant des procédures avec M. Moreno. Nous n’avons pas plus d’information, mais pour nous, c’est confirmé et réglé. »

À LIRE AUSSI: Hébert laisse le champ libre aux candidats bien en selle dans Sherbrooke

Dany Sévigny se lance avec les conservateurs

Le président de l’Association libérale de Sherbrooke, Henry Mbatika, dit avoir été informé par M. Moreno lui-même de la situation, mais qu’il n’a reçu aucun écho du Parti libéral du Canada. « M. Moreno a reçu une lettre, donc nous prenons acte que le principal intéressé est informé. »

Pourquoi n’y aura-t-il pas de course à l’investiture, surtout qu’Edwin Moreno avait eu le feu vert pour faire la lutte à Tom Allen en 2015 dans la circonscription sherbrookoise? « C’est la question que nous nous sommes posée, mais nous nous rallions. Nous ne pouvons pas faire autrement. Nous nous étions engagés auprès des militants pour qu’ils puissent choisir leur candidat, mais le parti en a décidé autrement. Maintenant, quand on se présente sur le terrain pour jouer, il y a toujours un vaincu et un vainqueur. Nous travaillerons maintenant pour avoir une députée libérale dans Sherbrooke. »

Edwin Moreno se dit outré qu’on ne lui ait pas donné de raisons pour écarter sa candidature. La lettre qu’il a reçue en date du 29 juillet fait simplement état du Comité du feu vert qui a examiné son dossier pour déterminer son admissibilité. Ce comité ne recommande pas l’approbation de sa candidature. 

« J’ai été contacté vendredi par les avocats du parti. Ils m’ont dit qu’ils ne me donnaient pas le feu vert pour l’investiture et m’invitaient à retirer ma candidature et à me rallier derrière Mme Brière. J’ai demandé pourquoi et on m’a dit qu’on me reviendrait le lendemain. Finalement, il semble que selon les règlements du parti, personne n’est obligé de fournir de raisons pour ce genre de décision. »

M. Moreno a donc décidé de prendre le week-end pour réfléchir avec son équipe de campagne. « La décision a été unanime : je ne retire pas ma candidature. »

Edwin Moreno

En conséquence, la décision officielle est tombée lundi. « J’ai toujours cru à la transparence du processus. J’avais ramassé plusieurs milliers de dollars et j’avais vendu plusieurs cartes de membre du parti. Je crois à la démocratie et au processus. C’est pour ça que je travaille avec le parti libéral depuis plusieurs années. Je me sens un peu outré parce que je travaille fort dans les milieux politique, communautaire et social. Je m’attendais à une investiture clean. »

Edwin Moreno indique qu’il réfléchit à son avenir au sein du parti et que des annonces sont prévues plus tard cette semaine. « Je me pose des questions. Pourquoi a-t-on accepté ma candidature quand j’étais un inconnu? Qu’est-ce qui a changé depuis que je suis plus connu de manière positive? »

M. Moreno mentionne par ailleurs qu’il n’a rien contre Élisabeth Brière ou le parti. « Il n’y a rien de personnel. Je pensais seulement qu’il était approprié de tenir une investiture transparente. »

Élisabeth Brière espère pouvoir compter sur son collègue en cours de campagne. « J’avais l’intention de communiquer avec lui, mais je voulais laisser retomber la poussière. Je n’ai pas pris part à la décision. Depuis le début, M. Moreno et moi avons une relation bonne et cordiale. Je peux comprendre sa réaction, mais pour le futur, il faut qu’on travaille ensemble. Il a une belle expérience politique et une bonne connaissance du milieu interculturel. »

Mme Brière se dit heureuse d’être désignée candidate. « J’espère être capable de donner à Sherbrooke une députée libérale capable de faire avancer les dossiers. Nous avions hâte qu’il y ait un candidat officiellement sur le terrain. »