Le conseil municipal a donné son aval, lundi soir, à un plan de visibilité avec le Phoenix, qui permettra de véhiculer, par l'équipe, le nom et l'image de la Ville de Sherbrooke « à travers le Québec et le Canada, sur différentes plateformes ».

Plan de visibilité: 90 000 $ par année au Phoenix

La Ville de Sherbrooke réitère son appui à son club de hockey junior majeur à hauteur de 90 000 $ par année pendant cinq ans.
Le conseil municipal a donné son aval, lundi soir, à un plan de visibilité avec le Phoenix, qui permettra de véhiculer, par l'équipe, le nom et l'image de la Ville de Sherbrooke « à travers le Québec et le Canada, sur différentes plateformes ».
« Le Phoenix est à Sherbrooke depuis 2012 et tout le monde est bien conscient que le club contribue à nous faire connaître partout, a dit le maire Bernard Sévigny. Il s'agit d'une organisation de grande classe qui rapproche la communauté et qui véhicule des valeurs qui correspondent à celles de la Ville de Sherbrooke. »
M. Sévigny a précisé que cette somme d'argent correspondait grosso modo au loyer payé par le club de hockey à la Ville de Sherbrooke pour l'utilisation des Palais des sports, un loyer qu'elle se doit de prélever au prix du marché du fait que l'organisation est à but lucratif.
« Dans les 18 équipes de la LHJMQ, c'est 18 modèles différents, continue M. Sévigny. Mais chacune des communautés appuie le hockey junior d'une façon ou d'une autre. Dans le cas de Sherbrooke, on a investi dans le Palais des sports, des investisseurs privés ont investi et moi je ne voudrais pas que l'histoire des Castors ou des Faucons se répète. Leur modèle d'affaires est en fine tuning et on veut les supporter pour envoyer le bon signal, non seulement à l'organisation du Phoenix, mais à tous ceux et celles qui soutiennent le hockey junior à Sherbrooke. »
De son côté, le président du club, Denis Bourque, s'est réjoui de cet appui. « Depuis l'arrivée de l'équipe, la Ville de Sherbrooke a toujours été derrière nous. Cette entente est gagnant-gagnant car elle assure une visibilité à la Ville et contribue à consolider davantage la situation financière du Phoenix », a-t-il réagi par communiqué.