Paul Lessard s’est adressé au conseil d’administration de la Société de transport de Sherbrooke pour demander une meilleure accessibilité à la Fête du lac pour les personnes à mobilité réduite.

Plaidoyer pour une meilleure accessibilité à la Fête du lac

Les personnes à mobilité réduite demandent à la Société de transport de Sherbrooke (STS) de leur fournir une meilleure accessibilité à la Fête du lac des Nations. Au conseil d’administration de la STS la semaine dernière, Paul Lessard, membre du C.A. de l’organisme Handi Apte, disait revenir à la charge pour une troisième fois.

« L’an dernier, avec le transport adapté, nous débarquions trop loin, soit au coin de Jacques-Cartier et Marcil. C’est beaucoup trop loin. En fauteuil roulant, ça descend quand on arrive, mais pour revenir, ça monte. Il y a aussi beaucoup de gens qui sont en marchette et qui aimeraient aller à la Fête du lac, mais c’est trop loin pour eux », rapporte M. Lessard.

L’homme propose deux solutions. « On pourrait rentrer par King et Marchand. En tournant à gauche sur Marcil, la porte serait du bon côté, à l’entrée du parc. On pourrait ressortir par Marcil en direction de Vimy. Puisqu’il y a toujours des policiers qui sont stationnés là pendant le festival, il n’y aurait pas de coût supplémentaire. Ils auraient juste à séparer la voie en deux [pour laisser passer le véhicule] et ce serait une nette amélioration. »

M. Lessard précise que les autobus du transport adapté ne circulent pas toute la soirée non plus. « Il y a des débarquements au début de l’activité et à la fin de la soirée. On aimerait avoir des réponses parce que la Fête du lac est en juillet. »

Le président de la STS, Marc Denault, rapporte avoir eu des discussions avec le président de la Fête du lac. « On travaille sur une solution. Vous avez bien identifié le problème. Il est vrai que le transit est effectué avant la période d’affluence. On peut sûrement trouver une solution qui serait de beaucoup supérieure à ce qui existe en ce moment. »

Paul Lessard mentionne que des personnes à mobilité réduite aimeraient aller à la Fête du lac mais s’empêche de s’y rendre en raison des difficultés à se déplacer.