Pierre Harvey

Pierre Harvey démissionne de la Chambre de commerce

Les dernières frasques de Pierre Harvey le poussent hors du conseil d'administration de la Chambre de commerce de Sherbrooke.
Le consultant s'est lui-même châtié en remettant sa démission au nouveau président de l'organisme, Claude Denis, à la suite de propos jugés méprisants qu'il a publiés la semaine dernière sur Facebook.
Ce dernier a confirmé à La Tribune avoir reçu une lettre de désistement de la part du polémiste, sans avoir exigé qu'il pose ce geste et quitte son poste.
« M. Harvey en est venu lui-même à la conclusion que ses propos pouvaient être dommageables pour la Chambre qui, convenons-en, ne les aurait jamais endossés », précise le président Denis qui n'est aux commandes de l'organisation que depuis quelques jours.
Pierre Harvey s'est retrouvé au coeur d'une autre tempête politique après avoir insinué que des « tatas et des singes » remettaient en question la décision d'accueillir le nouveau magasin ainsi que les pompes à essence de Costco sur le plateau Saint-Joseph.
Des élus municipaux s'offusquent de ce qu'ils considèrent être une seconde dérive du consultant et exigent que la Ville lui retire son contrat de démarchage pour l'aéroport, ce sur quoi le comité exécutif doit statuer mardi.