Le Phœnix de Sherbrooke rendait visite mercredi soir aux Voltigeurs de Drummondville afin de disputer un troisième match préparatoire en quatre jours. Le Phœnix s’est incliné 5-3 et c’est d’ailleurs sans le gardien Reilly Pickard que les Sherbrookois se sont présentés au Centre Marcel Dionne.

Pickard quitte le camp du Phœnix

L’aventure de Reilly Pickard à Sherbrooke est terminée. Le gardien de but de 20 ans obtenu du Titan d’Acadie-Bathurst en retour d’Evan Fitzpatrick a quitté le camp du Phœnix d’un commun accord avec la direction sherbrookoise.

Reilly Pickard luttait pour le poste de gardien numéro 1 avec Brendan Cregan, également âgé de 20 ans. Thomas Sigouin, âgé de 18 ans, et Thommy Monette, âgé de 17 ans, sont les deux autres portiers toujours présents au camp de sélection.

Le vétéran Brendan Cregan obtient ainsi l'étiquette du numéro 1. Reste à voir maintenant s'il sera appuyé d’un jeune espoir ou s'il y aura un vent de changement complet devant le filet. 

«Nous avons rencontré Reilly ce matin et après avoir discuté avec lui, nous avons pris la décision d’emprunter des chemins différents. Il était plus ou moins d’accord avec les objectifs fixés au début du camp. Il était donc venu le temps de passer à autre chose pour lui et notre équipe», indique le directeur général Jocelyn Thibault. 

Le Phœnix tentera d'échanger Reilly Pickard, sinon il sera forcé de le soumettre au ballotage, le rendant ainsi accessible à tous. 

«Si je suis capable de lui trouver une nouvelle place, je serai heureux pour lui», précise Thibault. 

Avec le Phœnix, Pickard a maintenu un dossier de dix victoires et six défaites en saison ainsi qu’une moyenne de buts accordés de 2,97 et un taux d’efficacité de .895. 

«En obtenant ses services la saison dernière, on souhaitait avant tout obtenir un bon gardien pour la deuxième moitié de saison et pour les séries. Avec Brendan Cregan, il a fait le travail devant le filet et a donné à notre équipe exactement ce que nous espérions en gagnant entre autres la première ronde de séries contre les Huskies de Rouyn-Noranda.»

Pendant ce temps, Evan Fitzpatrick remportait la Coupe du Président avec le Titan.

«On n’espérait pas nécessairement obtenir les services de Reilly en pensant qu’il allait être de retour à l’âge de 20 ans pour une dernière saison dans la LHJMQ parce que ce n’est jamais une certitude de revoir un gardien de 20 ans dans notre ligue. En même temps, je suis très satisfait du travail de nos deux plus jeunes gardiens, Thomas Sigouin et Thommy Monette. Brendan Cregan constitue également une excellente police d’assurance devant le filet», résume le DG des Oiseaux. 

Battus à Drummondville

Le Phœnix a connu une troisième période difficile mercredi à Drummondville dans le cadre du  troisième match hors-concours du camp préparatoire. Les Sherbrookois se sont finalement inclinés par la marque de 5-3. 

Bailey Peach, Patrick Guay, avec son deuxième du camp, et Oliver Okuliar ont fait bouger les cordages dans la défaite. William Duperron a, quant à lui, terminé sa soirée de travail avec deux mentions d’aide.

Les Voltigeurs ont marqué à trois reprises dans le dernier vingt pour se sauver avec la victoire.

Félix Lauzon, un ancien des Cantonniers de Magog, a été dominant avec deux buts et deux mentions d’aide en plus de gagner 14 de ses 18 mises en jeu.

Thommy Monette était d’office devant la cage des visiteurs durant tout le match. Le jeune portier a stoppé 25 des 30 lancers dirigés vers lui. 

Le Phœnix prendra maintenant le chemin de l’Abitibi pour des duels contre les Foreurs vendredi et les Huskies samedi. 

Avec Simon Roberge