Ouverture du SAIL: journée record chez Momo Sports

SHERBROOKE - Alors que la première journée d'activités du SAIL a suscité la curiosité de plusieurs citoyens, le magasin Momo Sports est loin de baisser les bras face à cette nouvelle compétition installée à 200 mètres de ses locaux de Sherbrooke. L'entreprise ancrée en ville depuis près de 38 ans se félicite plutôt d'avoir réalisé une de ses journées de ventes record, mercredi.

« On s'est fait féliciter pour notre bon service par presque tous les clients qui entraient. C'était une très belle journée de reconnaissance pour nous », partage l'un de propriétaires, Michel Poisson.

À LIRE AUSSI: Ouverture du SAIL: congestion monstre et file d'attente

Des employés qui n'étaient pas à l'horaire ou travaillant habituellement dans les bureaux sont même venus donner un coup de main, relate celui qui a été surpris par une file d'une centaine de personnes devant son magasin, mercredi matin.

« On le savait depuis un an qu'ils [le magasin SAIL] s'en venaient. On était préparés à se battre; on est des bagarreurs. On n'était pas contents au début, mais après, on les a examinés. On savait qu'ils mettraient minimum 20 % de rabais, alors on l'a fait aussi. On a acheté plein de marchandise en conséquence, on connaissait tous leurs rabais. On a rentré la même marchandise pour être sûrs qu'on les compétitionnait dans les mêmes produits et même plus », explique M. Poisson, insistant sur certaines disciplines, comme le vélo, le soccer, le ski et le hockey pour lesquelles ce nouveau voisin ne représenterait pas une compétition.

Débordements

Mercredi, M. Poisson a remarqué que plusieurs personnes visitant le SAIL se stationnaient jusque chez Momo Sports, la congestion étant plutôt importante en raison de l'ouverture du premier. « Mais ce n'est pas grave, ils venaient faire un tour chez nous par la suite! »

En ce qui a trait à la main-d'œuvre, M. Poisson affirme que la présence de ce nouveau joueur n'a pas eu d'impact sur son équipe. « Je n'ai pas perdu un employé, et ça fait plusieurs mois qu'ils recrutent. On a des employés qui sont ici depuis 20, 30 ans », insiste-t-il.

Chez les autres compétiteurs

Le Sports Experts du Carrefour de l'Estrie a connu pour sa part une belle journée « pour un mercredi ».

« C'est sûrement en partie allouable à l'ouverture du SAIL : le monde attire le monde. Il y a aussi la température qui a joué en notre faveur. Hier [mardi], ce n'était pas praticable. Aujourd'hui [mercredi], il faisait beau, il faisait froid, il y avait de la neige », affirme Simon Gagnon, copropriétaire du magasin.

Même si des promotions ont été spécialement pensées dans la succursale pour faire concurrence au nouveau venu, et qu'une remorque publicitaire a été « stratégiquement » positionnée, bien en vue au bord du boulevard de Portland, M. Gagnon ne se dit pas inquiet. « On a évalué à environ 10 % les marques que nous tenons et qui se retrouvent également là-bas », explique-t-il.

Le magasin Éconosports n'a pas souhaité commenter l'arrivée du nouveau commerçant.

Il n'a pas été possible de joindre le propriétaire de la boutique Atmosphère de Sherbrooke, mercredi.