Steve Lussier a dénoncé l'absence de Bernard Sévigny sur le terrain en se servant d'un album Où est Charlie? .

« Où est Bernie ? », demande Steve Lussier

Le candidat à la mairie Steve Lussier déplore l'absence du maire sortant, Bernard Sévigny, sur le terrain. En conférence de presse, il a relevé plusieurs dossiers dans lesquels, selon lui, M. Sévigny n'a pas été présent.
« Je suis dans les affaires depuis longtemps et je sais très bien que quand tu ne t'occupes pas de tes affaires, ça se transforme en échec. Ce que j'entends sur le terrain, c'est qu'on ne le voit pas, M. Sévigny », a-t-il lancé.
Pour illustrer son propos, M. Lussier s'est servi d'un livre Où est Charlie?. « Nous, ce qu'on dirait, c'est où est Bernie! On le cherche partout. Il est où? Probablement à l'Union des municipalités du Québec. »
Le candidat à la mairie a entre autres cité le dossier d'Ubisoft. « Quand Ubisoft cherchait une ville pour s'installer, M. Sévigny faisait quoi? Il était où? M. Sévigny, pourquoi n'avez-vous pas cru important d'intervenir avec des experts en développement économique dans ce dossier? Où étiez-vous dans le processus décisionnel de Valoris, avec des technologies mal adaptées, déficientes? Où étiez-vous dans le dossier de l'aéroport, avec tout cet argent qu'on dépense pour rien, avec un projet qui ne respecte même pas la loi sur l'offre et la demande? »
Steve Lussier raconte avoir étudié le projet Well inc., qu'il trouve « très beau sur papier. Mais on ne sait pas combien ça va coûter ».
Il en a aussi contre l'aide financière qui devrait être votée lundi prochain pour permettre l'accès à la propriété au centre-ville. La Ville prévoit prêter l'équivalent des mises de fonds pour des propriétaires qui en feraient la demande. L'enveloppe prévue s'élève à 1 M$. « Ce n'est pas à la Ville de donner les mises de fonds. Il y a des entrepreneurs qui seraient prêts à le faire. »
« Où étiez-vous M. Sévigny dans les réunions du conseil qui se tenaient dans le désordre et la zizanie? Ça n'allait pas du tout. Ce n'est pas tellement positif quand nous avons des investisseurs potentiels qui viennent dans notre ville et qui voient ça dans les journaux et à la télévision. »
Steve Lussier ne comprend pas non plus le déménagement du bureau d'arrondissement de Rock Forest, « un bâtiment fonctionnel » qui sera remplacé par un autre « qui nécessite probablement des rénovations ».
« N'êtes-vous pas gêné que Magog Technopole, avec seulement 10 % du budget de votre bébé, Sherbrooke Innopole, ait réussi à créer plus d'emplois? Avec tout ce que j'entends, vous devriez vous retirer au lieu d'essayer de faire un troisième mandat. »
Steve Lussier indique qu'il sera un maire présent, à l'écoute des citoyens, qui se mettra au travail au lendemain de l'élection. Empoignant deux balais, il rapporte qu'il « passera le balai : un gros pour les gros travaux, et un petit pour les recoins ».
Il invite aussi les électeurs à voter indépendant « pour que chaque quartier ait droit à ses projets et à ses idées ».
M. Lussier compte par ailleurs lancer sa campagne officiellement au courant de la semaine prochaine. Il profitera du moment pour dévoiler sa plateforme électorale.