Nicole Dubuc, professeure à l'École des sciences infirmières de l'UdeS et directrice du Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS-de-l 'Estrie-CHUS, a reçu le Prix Denise-Paul.

Ordre des infirmières : le Prix Denise-Paul à Nicole Dubuc

Chaque année, le Prix Denise-Paul est attribué à une infirmière ou à un infirmier qui se distingue au sein de l'Ordre régional des infirmières et infirmiers de l'Estrie (ORIIE). Cette année, la lauréate est Nicole Dubuc, infirmière, professeure titulaire à l'École des sciences infirmières de l'Université de Sherbrooke et directrice du Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS-de-l 'Estrie-CHUS.
Mme Dubuc contribue de façon importante au développement de la profession infirmière. Sa carrière en recherche pour les soins et services aux personnes âgées influence grandement la qualité de la pratique infirmière auprès de cette clientèle. Son leadership et ses aptitudes en gestion sont aussi une inspiration pour la profession, a souligné Patricia Bourgault, professeure titulaire à l'École des sciences infirmières.
Le Prix Denise-Paul, remis mercredi, est la plus haute distinction décernée à des infirmières qui ont fait briller la profession.
La carrière de la lauréate 2017 s'échelonne sur plusieurs années au cours desquelles elle s'est taillé une réputation de travailleuse engagée et rigoureuse, ajoute Mme Bourgault.
Elle a commencé sa carrière d'infirmière à Montréal en 1982. Par la suite, elle a accédé aux postes de coordonnatrice des soins infirmiers et conseillère à la formation au Centre hospitalier de Maniwaki. C'est en 1991 qu'elle entame ce qui deviendra sa réelle passion, les soins à domicile des personnes âgées, d'abord comme infirmière au CLSC Alfred-Desrochers puis comme coordonnatrice de recherche au Centre de recherche en gérontologie et gériatrie.
Professeure Dubuc a complété un doctorat en sciences clinique, cheminement gérontologie et un postdoctorat en gérontologie/réadaptation à la Boston University.
Elle est chercheuse boursière associée à l'École des sciences infirmières de 2009-2013 pour occuper, depuis 2014, la fonction de directrice du Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l'Estrie-CHUS. Elle est la première infirmière québécoise à accéder à une fonction de direction d'un centre de recherche interdisciplinaire. En 2016, la professeure-chercheuse Dubuc a remporté le prestigieux prix Florence-recherche, décerné par l'OIIQ.
Les travaux de recherche de Nicole Dubuc portent sur les profils Iso-SMAF qui forment la base d'un système de données cliniques et de gestion soutenant la planification des ressources nécessaires aux aînés, tant à domicile qu'en CHSLD.
Lors de la cérémonie de remise du prix, Mme Dubuc a tenu à remercier les personnes qui l'ont soutenue au cours de ses années, notamment ses collègues de travail et sa famille.
«C'est un prix qui me touche énormément, a-t-elle lancé lors de la cérémonie. J'ai connu Denise alors qu'elle était directrice de l'école dans les années 1980. Elle a toujours été d'une grande loyauté.»
«Depuis, l'École a beaucoup grandi. Le nombre d'étudiantes et d'étudiants a augmenté.»
Mme Dubuc dit avoir toujours été fière d'être infirmière. Le métier a énormément changé depuis les dernières décennies.