L’ex-ministre Rémy Trudel juge malhabile la décision de la conseillère Annie Godbout de retenir des documents municipaux pendant un an.
L’ex-ministre Rémy Trudel juge malhabile la décision de la conseillère Annie Godbout de retenir des documents municipaux pendant un an.

«On ne peut pas retenir des documents», dit l’ex-ministre Rémy Trudel

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
La Ville de Sherbrooke s’est placée dans « une posture politique discutable » en retenant de l’information publique, croit Rémy Trudel, ex-ministre des Affaires municipales et professeur à l’École nationale d’administration publique. « Sur le plan politique, ça m’apparaît plutôt malhabile. »