Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Cassandra Fortin devient directrice du Centre d’archives Mgr-Antoine-Racine de Sherbrooke.
Cassandra Fortin devient directrice du Centre d’archives Mgr-Antoine-Racine de Sherbrooke.

Nouvelle directrice au Centre d’archives Mgr-Racine

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Article réservé aux abonnés
SHERBROOKE — Le Centre d’archives Mgr-Antoine-Racine de Sherbrooke accueillera une nouvelle directrice en janvier.

Le 11 janvier, Cassandra Fortin prendra le relais de l’actuel directeur, Jean-Philippe Asselin, appelé à poursuivre sa carrière dans la région de Québec, annonce-t-on par voie de communiqué.

Le conseil d’administration du Centre d’archives a retenu la candidature de Mme Fortin en raison de ses connaissances du patrimoine religieux. De plus, celle qui occupait déjà les fonctions d’archiviste au sein de l’organisation depuis près de quatre ans est à même de poursuivre le travail effectué par son prédécesseur. 

« Avec M. Asselin, nous avions élaboré un plan afin d’accroitre la visibilité du Centre d’archives Mgr-Antoine-Racine et assurer le virage de l’organisation dans l’ère des nouvelles technologies », explique Michel Joncas, président du conseil d’administration.

« En étant déjà parmi nous, Mme Fortin saura aisément relever ces défis. » 

Cassandra Fortin détient un baccalauréat et une maîtrise en histoire de l’Université de Sherbrooke. Elle a complété sa formation par un certificat en archivistique obtenu à l’Université Laval de Québec. Passionnée de patrimoine religieux, cette dernière a effectué son projet de maîtrise auprès des Petites Sœurs de la Sainte-Famille.    

« Avec ces nouvelles fonctions, je souhaite participer à la sauvegarde et à la promotion du patrimoine religieux. L’Archidiocèse de Sherbrooke et les communautés religieuses qui se trouvent sur le territoire disposent d’une histoire riche qui mérite d’être connue », affirme Mme Fortin.  

Le Centre d’archives Mgr-Antoine-Racine conserve et rend accessible le patrimoine archivistique témoignant de l’histoire religieuse, de celle de l’archidiocèse, des paroisses et communautés religieuses.