Le grand nid-de-poule à l’entrée du pont Jacques-Cartier a été colmaté par les travaux publics de la Ville de Sherbrooke.

Nid-de-poule colmaté d’urgence

La Ville de Sherbrooke a dû colmater d’urgence un profond nid-de-poule ayant causé des dommages à des voitures s’étant engagées sur le pont Jacques-Cartier mercredi.

Une équipe des travaux publics a été dépêchée sur place pour colmater le trou et y est retournée jeudi matin.

Le nid-de-poule d’une bonne profondeur était situé à l’entrée du pont, à l’intersection de la rue Denault. La Tribune a pu constater que des voitures ont été endommagées, mercredi en fin de journée.

En raison de l’eau qui ruisselait en ce chaud mercredi de février, la profondeur du nid-de-poule en question était difficile à déterminer. En le heurtant à bonne vitesse, les risques de causer des bris mécaniques étaient élevés.

Du côté de la Ville de Sherbrooke, on mentionne qu’il est très difficile de boucher des nids-de-poule de façon durable à cette période-ci de l’année, à cause du ruissellement, du gel et du dégel. L’opération de colmatage sera beaucoup plus efficace et durable lorsque le ruissellement printanier sera terminé.

Au Service de police de Sherbrooke, on dit ne pas avoir reçu de plainte concernant ce nid-de-poule ni avoir dû intervenir sur les lieux mercredi. Claude Plante