Michel Beaudry, de Récupex, Jérôme Cliche, de Recyc-Québec, Monica Hoyos, de Récupex, Bernard Sévigny, maire,  David Caron, de Monchénou, et Benoit Dontaine, de Récupex, ont annoncé un accord entre Monchénou et Récupex.

Monchénou et Récupex s'associent

L'organisme d'entraide Monchénou s'associe à Récupex pour lui confier la gestion des vêtements recueillis dans ses bacs installés à Sherbrooke ainsi que dans des villes de la région.
Récupex aura dorénavant charge du transport, du tri et de la valorisation des vêtements que les Estriens donnent pour supporter la mission des Résidences Monchénou, un centre offrant un toit permanent à des citoyens vulnérables, a-t-on annoncé mardi, quelques jours avant la 21e campagne «L'Estrie met ses culottes».
La collecte de samedi viendra sceller un partenariat de premier plan au niveau de l'entraide régionale et de l'économie sociale, ont manifesté les organisateurs.
Monchénou aura accès à l'inventaire «de première qualité» de Récupex pour alimenter sa friperie lui procurant des revenus d'appoint, a souligné son directeur général David Caron.
« C'est au terme d'une réflexion stratégique importante que nous avons pris la décision de nous associer à Récupex et de valoriser leur savoir-faire dans la gestion de notre projet de récupération de vêtements, dit-il. Devant la générosité importante de la population, le traitement du volume des dons commençait à devenir complexe pour une organisation comme la nôtre et nous avons préféré recentrer nos ressources sur nos autres divisions d'affaires et redonner à Récupex l'expertise qu'il a développée au cours des 20 dernières années ».
« Ce nouveau partenariat nous permettra d'assurer la viabilité et la stabilité de ce projet de récupération.»
Le partenariat prévoit que les bacs de récupération de Monchénou viennent s'ajouter à ceux de Récupex, un réseau élargi que les acteurs régionaux s'efforceront d'améliorer.
« Les bacs de l'un ne deviennent pas ceux de l'autre. À preuve, le logo de Monchénou demeurera», a assuré le président de Récupex, Michel Beaudry.
«Cette association met une fois de plus en lumière le rôle de Récupex. Nous sommes une plaque tournante, le pivot d'un réseau régional permettant de garantir que des vêtements de qualité, dont les gens se départissent, sont d'abord offerts à bas prix à des gens d'ici. Notre expertise reconnue sera mise à profit pour une valorisation maximale des surplus sur les marchés extérieurs.»
Pour le maire Bernard Sévigny, cette alliance va dans le sens des préoccupations que les élus municipaux ont exprimées en encadrant l'installation des bacs.
C'est samedi que les citoyens sont invités à venir porter vêtements à l'école secondaire Montcalm entre 8h30 et 15h30. M. Caron a accepté d'agir à titre de président d'honneur de ce blitz printanier.