Le temps chaud et les précipitations prévus dans les prochains jours font craindre la montée des eaux des rivières.

Météo : les prochains jours font craindre des crues printanières

Le temps chaud et les précipitations prévus dans les prochains jours font monter la pression au sein des services d’urgence.

À partir de jeudi, on assistera à une forte remontée du mercure, pouvant dépasser les 20 degrés, annonce Environnement Canada, ce qui accentuera la fonte de la neige. L’épisode sera accompagné de pluie en continu jusqu’à dimanche.

À lire aussi: Le niveau de la St-François poursuit sa régression

Beauceville craint le pire dans les prochains jours

Inondations: envisager la relocalisation de quartiers complets

Au centre-ville de Sherbrooke, on a remarqué une baisse du niveau de la rivière Saint-François, qui est revenue sous la barre des 15 pieds sur la sonde du pont Aylmer. L’Organisation municipale de sécurité civile (OMSC) a donc pu revenir en phase « veille ». 

« Le portrait météorologique actuel est favorable à une baisse du niveau de la rivière Saint-François. »

« Par contre, d’autres précipitations sont attendues au cours des prochains jours et le mercure augmentera considérablement, faisant en sorte qu’il faudra se préparer pour une autre crue d’importance », avertit l’OMSC.

Lundi, on avait déclenché la phase alerte, alors que le niveau de la Saint-François restait élevé, mais sous le seuil du débordement. Rappelons qu’à 19,5 pieds, les premiers débordements surviennent au garage municipal de la rue des Grandes-Fourches.

Ailleurs au Québec

Plusieurs régions du Québec feront elles aussi l’objet d’importantes crues des eaux au cours des prochains jours selon un avertissement lancé mercredi matin par le ministère de la Sécurité publique.

Dans un communiqué, les autorités expliquent que les conditions météorologiques prévues par Environnement Canada provoqueront un ruissellement considérable et d’importantes crues dans les régions du Centre-du-Québec, de Chaudière-Appalaches, des Cantons-de-l’Est, de Lanaudière, des Laurentides, de l’Outaouais ainsi que dans la région de Montréal.

Les équivalents en eau de la neige au sol sont encore très importants sur la rive nord du Saint-Laurent et en Gaspésie. Les quantités de neige ne sont plus significatives en Montérégie pour alimenter la crue, à l’exception de la rivière Richelieu, qui prend sa source aux États-Unis.

Grandes marées

Par ailleurs, une période de grandes marées doit commencer dès jeudi. Les quantités de pluie prévue combinées à une hausse des débits des cours d’eau provoqueront une hausse du niveau d’eau du fleuve Saint-Laurent, ce qui pourrait causer un débordement dans le secteur de Québec, selon le communiqué du ministère.

Les citoyens de ces régions sont invités à la prudence et à communiquer avec leur municipalité pour toute question. Certaines villes ont déjà commencé à se préparer: Gatineau et Laval distribuent des sacs de sable et la Ville de Montréal communique avec les citoyens qui pourraient être touchés.

Hydro-Québec se prépare également en vue des prochains jours. La société d’État dit avoir abaissé le niveau de quelques réservoirs, dont Dozois, Baskatong, Cabonga et Gouin.