Marche à la mémoire de George Floyd: le SPS accompagnera les marcheurs

Plusieurs centaines de personnes sont attendues dans les rues de Sherbrooke dimanche avant-midi pour la marche à la mémoire de George Floyd décédé à Minneapolis.

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) réitère qu’il sera présent tout au long du trajet pour accompagner les organisateurs ainsi que les marcheurs.

À LIRE AUSSI: Une marche à la mémoire de George Floyd à Sherbrooke

Le racisme vu par des jeunes en 2020

Dossier: Quelle place occupe le racisme en Estrie?

« Nous avons établi une belle collaboration avec les organisateurs de cette manifestation pacifique. Ils nous ont fourni le trajet que les marcheurs vont emprunter », explique le porte-parole du SPS, Martin Carrier.

La marche en appui au citoyen d’origine afro-américaine qui a été asphyxié à mort par le genou d’un policier qui le maintenait au sol dans un geste de brutalité policière se mettra en branle au Marché de la gare de Sherbrooke à 10 h.

Les marcheurs emprunteront ensuite les rues Belvédère, Rand, Courcelette et Maurice-Houle où un arrêt est prévu au quartier général du SPS.

« Le SPS accompagnera la population dans cette démonstration de solidarité. Le droit fondamental à la manifestation sera respecté. Nous invitons bien entendu les participants à respecter les lois et règlements en vigueur. Le comportement qui est à l’origine de cette marche a été dénoncé par notre corps de police », explique le porte-parole du SPS, Martin Carrier.

Martin Carrier

Les marcheurs se rendront ensuite à l’Université de Sherbrooke en empruntant les rues Galt Ouest, Denault, Marie-Léonie et le boulevard Université.

« Le personnel nécessaire sera en place pour assurer que cette marche se déroule de façon sécuritaire. Nous voulons que tout se déroule bien », assure le porte-parole du SPS.

En début de semaine, le directeur du SPS avait réprimé le comportement des policiers de Minneapolis qui étaient intervenus auprès de George Floyd.

« Nous réprimons ces comportements qui vont à l’encontre des valeurs du Service de police de Sherbrooke, soit le respect, l’éthique et le professionnalisme. Nos policiers et policières sont là pour la protection du public. Les gestes posés causant la mort de George Floyd, menotté, sont contraires à l’éthique et aux méthodes enseignées et utilisées au SPS. C’est un sentiment généralisé dans notre corps de police. Dans un état de droit démocratique comme celui dans lequel nous vivons au Québec, nous traitons des crimes de façon objective dans le respect des droits des individus sans égard à la race, au sexe ou à la religion. Peu importe le crime, nous le traitons de la même façon, peu importe l’individu. Chacun va recevoir le même traitement », avait mentionné en entrevue à La Tribune le directeur du SPS Danny McConnell.