Françine Lafond, mieux connue sous le nom de «Madame Bou».

Madame «Bou» retrouvée sans vie vendredi

Le centre-ville de Sherbrooke a perdu l'une de ses figures mythiques vendredi.
Francine Lafond, mieux connue sous le nom de «Madame Bou» en raison de son habitude de dire «bou?!» aux passants, a été retrouvée sans vie dans son logement de la rue Wellington Nord vendredi.
Sur la page Facebook créée en l'honneur de Madame Bou il y a plusieurs années et qui compte plus de 11 000 abonnés, les messages se sont multipliés pour lui livrer un dernier témoignage et souligner l'importance qu'elle revêtait pour la communauté.
«C'est un BOU de l'histoire de Sherbrooke qui s'éteint, ça faisait un BOU qu'elle faisait partie de notre quotidien?!», mentionnait à juste titre Franck Woods.
«Le centre-ville ne sera plus jamais le même sans toi...» a exprimé Frédérique Ravary Ouellet.
La dame, qui avait soufflé 63 bougies le 18 décembre dernier, était une habituée de plusieurs commerces du centre-ville.
Pour lui rendre hommage, une veillée aux chandelles est organisée à 21h lundi, devant les marches de l'hôtel de ville.
La microbrasserie Le Boquébière, où une bière, La Bou, porte son nom en l'honneur de la défunte, compte également organiser une soirée en son hommage au cours des prochains jours.