L’UdeS parmi les 15 meilleurs employeurs au Canada, selon Forbes

L’Université de Sherbrooke s’illustre dans le top 15 du palmarès des meilleurs employeurs au Canada du magazine Forbes.

L’institution occupe le 14e rang des meilleurs employeurs au pays, toutes catégories confondues (organisations privées et publiques), selon des résultats publiés récemment. L’UdeS arrive même toute première parmi les établissements d’enseignement francophone au Canada.

L’enquête de Forbes a été menée par voie électronique auprès de 8000 Canadiens travaillant à temps plein ou à temps partiel au sein de 1500 entreprises privées ou organismes publics comptant plus de 500 membres du personnel, signale un communiqué de presse. 

Les sondages ont été remplis de façon anonyme sur une base volontaire, et ce, sans aucune implication des employeurs dans le processus, précise-t-on.

Pour le vice-recteur aux ressources humaines de l’Université de Sherbrooke, Pr Jean Goulet, cette bonne position au sein du palmarès de Forbes rejaillit sur les quelque 7000 employés de l’organisation.

« Je tiens à féliciter et à remercier tous les membres de notre personnel, car ce sont eux qui font de l’UdeS un milieu de travail exceptionnel », dit-il. 

« Nous formons une belle et grande famille où chacune et chacun contribue à l’ambiance chaleureuse qui y règne et à la réputation d’excellence de notre université ».

Cette 14e position servira aussi de levier pour le recrutement de nouveaux membres du personnel, fait-on remarquer. Depuis plus d’un an, les divers projets de développement stratégique ainsi que le renouvellement des effectifs découlant de départs à la retraite font en sorte que l’UdeS traverse une période d’embauche parmi les plus importantes de son histoire. Sur son site Internet, au www.USherbrooke.ca/emplois, plus d’une cinquantaine de possibilités d’emploi sont présentement affichées.

Notons que le CIUSSS de l’Estrie — CHUS se classe au 236e rang.