C’est dans une ambiance festive et entouré d’enfants que Luc Fortin a lancé sa campagne électorale.

Luc Fortin lance le #SherbyLuc

Sous la forme d’une fête familiale, avec des jeux gonflables, du maïs et des maquilleurs, Luc Fortin a lancé sa campagne électorale dimanche, dans la cour arrière de l’école Mitchell-Montcalm avec le mot-clic #SherbyLuc. Celui qui est actuellement ministre de la Famille insiste sur l’importance d’attirer celles-ci à Sherbrooke, afin de contrer la pénurie de main-d’œuvre.

Avec l’influence du mot-clic #SherbyLove qui décore les médias sociaux depuis quelques années et qui est devenu une marque du centre-ville de Sherbrooke, Luc Fortin lance le mouvement #SherbyLuc. « On doit mettre davantage en valeur le milieu de vie qu’est Sherbrooke pour qu’on puisse attirer ici d’autres familles, des travailleurs. On a besoin de main-d’œuvre, on se doit d’attirer les jeunes familles », explique M. Fortin.

La pénurie de main-d’œuvre pour les secteurs public et privé représente un enjeu principal dans la région ; elle sera donc au cœur de la campagne de M. Fortin.

« Il y a une différence fondamentale, je trouve, entre il y a quatre ans et aujourd’hui. En 2014, on promettait de créer 2500 emplois sur cinq ans et nous sommes en avance sur notre objectif. Aujourd’hui, on est dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre. Il faut attirer ici la main-d’œuvre nécessaire pour qu’on puisse donner la main-d’œuvre aux entreprises et qu’elles continuent d’être performantes, et également au service public. On le voit ici, on avait besoin d’embaucher des préposés aux bénéficiaires dans les CHSLD. Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas d’argent, c’est parce qu’il n’y a pas de candidats disponibles. »

En se basant sur les coups de cœur des citoyens pour la ville, Luc Fortin et son équipe veulent s’assurer que Sherbrooke soit mise en valeur et souhaitent attirer le plus de jeunes familles possible, pas seulement les travailleurs. L’événement du lancement de campagne de M. Fortin, auquel plus de 300 personnes ont assisté dimanche après-midi, traduit son idée d’inclusion des familles.

« Les enfants sont au cœur de la fête, au même titre qu’ils sont au cœur de nos actions gouvernementales, au cœur de notre réflexion. Collectivement, ils sont notre avenir et représentent notre plus grande richesse », a-t-il dit.

Lors du discours de M. Fortin, les conseillers municipaux Paul Gingues, Claude Charron et Annie Godbout (candidate dans Richmond) étaient présents, de même que l’ancien maire de Sherbrooke Jean Perrault.