La direction du train touristique Orford Express croit pouvoir reprendre le service en fin de semaine.

L’Orford Express espère reprendre du service en fin de semaine

L’organisation du train touristique Orford Express a bon espoir de pouvoir reprendre le service en fin de semaine malgré le déraillement survenu en fin de semaine à Bolton-Ouest.

Le train gris et bleu est stationné à Bromont en attendant qu’on puisse le ramener à son port d’attache à Magog, selon Samuel Anderson, porte-parole de la compagnie.

À LIRE AUSSI:  «C’est inquiétant», estime Louis Villeneuve

Déraillement de train à Bolton-Ouest: le ministre des Transports se rend sur les lieux

« Nous attendons le OK pour pouvoir déplacer notre train », dit-il.

« Nous pensons pouvoir le faire dans les prochains jours, sinon dans les prochaines heures. Nous attendons que tout soit réglé avant de le déplacer. Nous pensons pouvoir reprendre le service en fin de semaine comme prévu. »

Rappelons que le déraillement a eu lieu à Bolton-Ouest en fin de semaine. Samedi vers 16 h 30, six wagons contenant du papier et du bois ont quitté la voie à la hauteur du chemin de Brill.

L’événement, qui n’a pas fait de blessé, soulève des questions de sécurité. Les rails appartiennent à la compagnie de chemin de fer Central Maine & Quebec Railway.

L’Orford Express est en pleine saison de son train de Noël. Le convoi de samedi a pu se dérouler normalement, assure M. Anderson. Toutefois, on a dû annuler l’activité de dimanche et réagir rapidement. « Nous avons appelé chacun de nos clients pour les avertir, soutient-il. Ils peuvent être remboursés ou reprendre le train plus tard cette saison ou l’an prochain. »

Pour le moment, il n’est pas question de poursuite contre la compagnie responsable de l’entretien du rail. « Nous allons suivre le dossier de près, déclare-t-il. On ne connaît pas encore la cause du déraillement. » 

« L’Orford Express est un train parmi d’autres qui empruntent cette voie. Nous suivons respectueusement les normes de Transports Canada. La sécurité de nos passagers est une priorité pour nous. »

Enquête du BST

Par ailleurs, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) fera enquête sur le déraillement.

Le BST confirme que l’incident n’a pas causé de déversement de marchandises dangereuses et qu’aucune blessure n’a été signalée. Le BST ira recueillir des informations et évaluer l’événement.

La cause probable du déraillement n’était pas encore 

connue, lundi matin. Le rapport du BST est attendu d’ici 200 jours.