L’étang du domaine Howard devrait être éclairé en soirée à partir du printemps 2020.

L'étang du domaine Howard sera illuminé

L’étang du domaine Howard sera illuminé à partir du printemps 2020. Le projet, porté par Destination Sherbrooke, vise à éclairer la patinoire en hiver et les mosaïcultures en été. Le coût de ces installations est évalué à 145 000 $.

En raison du caractère patrimonial du domaine Howard, les élus ont dû approuver le concept, qui comprend des projecteurs, des lampadaires, des projecteurs à Gobo, des boules décoratives de même qu’une structure lumineuse distinctive composée de 16 tiges illuminées. Celles-ci seront surmontées de huit nénuphars verts en été et de huit sphères bleues en hiver. Les projecteurs à Gobo projetteraient des motifs floraux et végétaux.

« C’est un projet qui visait à faire de la patinoire du domaine Howard la patinoire la plus féerique au Québec. On a un lieu exceptionnel. Un projet pilote a été mené l’année dernière pour voir l’effet que ça pourrait créer. C’est dans cette même veine qu’on voulait pouvoir illuminer. C’est un projet de lumières quatre saisons qui est proposé pour améliorer l’expérience de ce lieu unique », lance la conseillère Annie Godbout, présidente de Destination Sherbrooke.

Les lumières s’allumeraient à la tombée du jour jusqu’à la fermeture du parc, à 23 h. En hiver, la lumière serait dirigée vers la glace alors qu’en été, elle serait tournée vers l’eau pour éclairer les nénuphars et mettre en valeur les mosaïcultures. L’impact de la luminosité sur les plantes aurait été évalué et serait jugé négligeable. 

À noter que les arbres situés autour de l’étang ne seront pas touchés par les aménagements. La base de béton de la structure lumineuse comptant 16 tiges devra quant à elle être recouverte de plantes. En tout, 24 projecteurs ronds seraient installés. 

« C’est un projet qui visait à faire de la patinoire du domaine Howard la patinoire la plus féerique au Québec.»

Annie Godbout

Le conseiller Paul Gingues a indiqué avoir signalé des inquiétudes, comme sa collègue Chantal L’Espérance, quant à l’apparence des lampadaires qui seraient installés. Destination Sherbrooke a tenu compte des commentaires des élus.

« On va conserver des lampadaires avec un côté ancien en ajoutant ce qui est nécessaire pour amener un éclairage qui donnera un caractère à la patinoire, mais aussi pour l’ensemble des saisons. Ce n’est pas quelque chose qui servira seulement l’hiver. Il y aura aussi une espèce d’œuvre et nous avons demandé que le bloc de béton soit couvert de plantes », résume Mme L’Espérance.