L'Estrie garde les diplômés de l'UdeS

L'Estrie réussit à garder les diplômés de l'Université de Sherbrooke. La région demeure en tête du palmarès comme premier lieu d'emploi des finissants de l'institution.
C'est l'une des données de l'enquête Relance 2016, une étude biennale qui vise à connaître la situation de travail ou d'études des diplômées et diplômés un an et deux ans après l'obtention de leur grade.
En plus des différentes statistiques sur les taux d'emplois, les salaires, le délai pour trouver un travail, la Relance comprend des descriptions de postes occupés par les répondants. Les étudiants peuvent ainsi connaître, dès le début de leur parcours universitaire, la nature des postes qu'ils pourront occuper et dans quel type d'organisations ils pourront travailler.
L'enquête montre que 68 pour cent des diplômés du 1er cycle ont trouvé un premier emploi à temps plein en trois mois ou moins. De plus, 27,9 pour cent des emplois sont trouvés à la suite de stages.
Chez les diplômés du 2e cycle, 76,9 pour cent ont trouvé un emploi à temps plein en trois mois ou moins.