Les cols blancs approuvent l'entente de principe

Les membres du syndicat des fonctionnaires municipaux et professionnels de la Ville de Sherbrooke ont approuvé l'entente de principe intervenue avec la Ville pour le renouvellement de leur convention collective.
Selon les informations obtenues par La Tribune, les syndiqués ont voté pour l'entente à 93,7 % lors d'une assemblée générale tenue mardi soir. Environ 465 employés sont concernés par cette convention collective, qui était échue depuis le 31 décembre 2014.
Vingt-quatre rencontres ont été nécessaires pour conclure un accord.
Le président du syndicat des cols blancs, Carl Veilleux, confirme qu'il s'agira d'un contrat de cinq ans assorti d'augmentations salariales de 2 % par année, comme ce fut le cas pour les autres syndicats qui se sont déjà entendus avec la Ville.
« Tout le monde a trouvé son compte. Je ne pense pas qu'on ait tiré la couverte plus sur notre bord. Eux non plus. L'entente fait l'affaire de tout le monde. Nous avons tenu compte des réalités financières. »
Les principaux gains concernent l'ajout d'un congé férié et la bonification des primes de nuit. « L'enjeu pour nous était plus normatif. Nous avons ajusté des clauses pour favoriser les promotions à l'interne et nous avons concédé des clauses qui favorisent la gestion, notamment en limitant les mouvements de personnel. »
Tous les employés passent également désormais sur le même plan d'évaluation, une donnée qui comporte, selon Carl Veilleux, surtout des avantages administratifs portant sur l'équité salariale.
Les élus devront approuver l'entente lors du conseil municipal du 19 décembre.