L’arbitre Xavier St-Jean, le copropriétaire Raphaël Jolicoeur, la directrice du Pro Gym Dek Hockey Kathy Viger et le copropriétaire Mathieu Lapointe étaient réunis pour annoncer l’aménagement de deux nouveaux terrains de hockey-balle. Mathieu Lapointe, Raphaël Jolicoeur et David Gosselin (absent sur la photo) croient que le marché pour les surfaces de hockey balle n’est pas encore saturé à Sherbrooke, même avec l’ajout de leurs deux terrains intérieurs.

Les terrains de hockey-balle ont la cote

Il y a dix ans, la première surface de hockey-balle apparaissait à Sherbrooke. Bientôt, on en retrouvera douze, dont cinq intérieures. Après le Complexe hockey-balle de Sherbrooke et le gym Excellence Fitness, c’est au tour du Pro-Gym de Rock Forest de sauter dans la parade en proposant désormais deux nouvelles surfaces intérieures.

Un investissement de deux millions de dollars a été réalisé par les trois actionnaires Mathieu Lapointe, David Gosselin et Raphaël Jolicoeur. L’ouverture officielle est d’ailleurs prévue le jeudi 15 mars.

Avec les cinq surfaces extérieures et bientôt deux surfaces intérieures du Complexe de hockey-balle de Sherbrooke à la Cachette, la surface intérieure du gym Excellence Fitness dans l’Est de Sherbrooke et les deux futurs terrains extérieurs de ce dernier promoteur, qui seront situés à côté de l’aréna Julien-Ducharme de Fleurimont, on atteindra la douzaine de surfaces avec ces deux terrains intérieurs du Pro-Gym.

« On pense qu’il y a de la place pour tout le monde. En termes de quantité, le CHBS remporte la palme, mais on pense offrir un site d’une très grande qualité chez Pro-Gym. Il y aura un bar intérieur et l’endroit servira également de salle multifonctionnelle le week-end. On espérait offrir un mini Centre Bell et on s’y approchera », souligne le copropriétaire Mathieu Lapointe, un ancien hockeyeur de la LHJMQ.

Déjà, les promoteurs regardent la possibilité d’ajouter deux autres surfaces à Rock Forest, près du gym. Reste à savoir si le projet se réalisera et s’il s’agira de terrains extérieurs ou intérieurs. La première option serait davantage envisagée.

« On caresse ce projet, mais il est encore trop tôt pour s’avancer. Je crois que le marché ne sera pas encore saturé. Le hockey-balle est en hausse de popularité et il s’agit d’une activité connexe à notre domaine, l’entraînement physique. Si c’est aussi populaire, c’est non seulement parce que les gens aiment le hockey, mais aussi parce que la pratique de ce sport n’est pas très coûteuse. Ça ne prend pas beaucoup d’équipements pour jouer au hockey-balle », explique Mathieu Lapointe, qui tient d’ailleurs à remercier Denis Fortier pour son appui dans le projet.

« Il est propriétaire de la bâtisse et il se montre très collaborateur et conciliant », précise-t-il.

À la recherche des meilleurs joueurs estriens

Afin de célébrer l’ouverture officielle, le Pro-Gym est à la recherche des meilleurs joueurs de hockey-balle de la région. Les organisateurs de la soirée d’ouverture suggèrent aux amateurs de leur soumettre la liste des trois meilleurs joueurs qu’ils connaissent afin de former une équipe d’environ dix joueurs qui pourront par la suite affronter la dernière équipe de la région à avoir gagné la Coupe Burrows, le club du Camping Île-Marie de Sherbrooke.

« On connait déjà l’identité de quelques joueurs. On comptera sur la présence de Nolan Poulin, bien connu dans le monde du hockey-balle, et de Sylvain St-Louis. On aura droit à un match élite. Un DJ sera présent, Hockey Experts fera un concours du lancer le plus puissant et offrira la chance aux amateurs de tester certains équipements. Ça lancera bien notre première saison! » termine Mathieu Lapointe.

Les deux nouvelles surfaces de hockey-balle seront installées cet été aux abords de l’aréna Julien-Ducharme.

Deux nouvelles surfaces dans l’Est

Une partie du terrain de la Ville de Sherbrooke situé aux abords de l’aréna Julien-Ducharme a été louée au gym Excellence Fitness, qui proposera cet été deux nouveaux terrains de hockey-balle extérieurs. Et ce, quatre ans après avoir réalisé une surface intérieure dans la bâtisse abritant son gymnase.

« Il y a peut-être de plus en plus de surfaces à Sherbrooke, mais il n’y en avait aucune extérireure dans l’Est de la ville, rappelle le propriétaire Bernard Lemelin. Il y a beaucoup de demandes de la part des amateurs. On accueille déjà 108 équipes par semaine, du lundi au vendredi, sur notre surface intérieure et c’était un besoin dans cette section de la ville. »

Comme le promoteur refusait de construire des surfaces près de son gym de la rue King Est, les terrains de la Ville étaient l’endroit le plus logique selon M. Lemelin.

« De toute façon, le zonage ne le permettait pas et je ne voulais pas ennuyer les voisins avec le bruit. Au parc Quintal, les maisons sont éloignées et il y avait de l’espace disponible. En plus, il y a déjà un aréna, des terrains de soccer et de baseball et un parc pour enfant. On vient ainsi bonifier l’offre sportive du site. C’est pour cette raison que le projet a été bien reçu par la Ville », souligne-t-il.

Le coût total des investissements : 250 000 $.

« Il y aura deux phases : l’installation et l’amélioration. Je crois sincèrement que ce marché est encore sous-estimé et que la population de l’Est de Sherbrooke était mal desservie. Cet ajout viendra équilibrer l’offre. »