Les lits de soins intensifs des hôpitaux de Sherbrooke réservés au nouveau coronavirus sont maintenant vides : il n’y a plus aucun patient estrien atteint de la COVID-19 qui nécessite ces soins critiques.
 Les lits de soins intensifs des hôpitaux de Sherbrooke réservés au nouveau coronavirus sont maintenant vides : il n’y a plus aucun patient estrien atteint de la COVID-19 qui nécessite ces soins critiques.

Les soins intensifs maintenant vides

Les lits de soins intensifs des hôpitaux de Sherbrooke réservés au nouveau coronavirus sont maintenant vides : il n’y a plus aucun patient estrien atteint de la COVID-19 qui nécessite ces soins critiques.

Jeudi, 10 nouvelles personnes ont été testées positives au nouveau coronavirus, provenant de Sherbrooke (trois personnes) et des MRC  de la Haute-Yamaska (quatre), du Val-Saint-François (un) et du Granit (deux), portant le total à 921 personnes atteintes. Il s’agit de la plus importante hausse hebdomadaire depuis le 26 avril.

À LIRE AUSSI: Treize nouveaux rétablissements en Estrie

Équipements de protection aux rebuts: le CIUSSS de l’Estrie en mode solutions

Les lits d’hospitalisation sont aussi en train de se vider : il ne reste plus que 10 personnes infectées à la COVID-19 dans les deux hôpitaux sherbrookois. Le bilan des décès demeure à 25 personnes en Estrie depuis le 24 avril.

Le nombre de personnes rétablies continue d’augmenter également, grimpant à 748 Estriens, soit un peu plus de 80% des personnes malades.

Au total depuis le début de la pandémie, 17 064 ont été testées, ce qui amène à un pourcentage de cas confirmés de 4,6 %.

Les villes les plus atteintes sont, jusqu’ici, Sherbrooke avec 298 patients, Granby avec 140 personnes, Magog avec 67, Bromont avec 30, Racine avec 28, Cowansville avec 27 et Farnham avec 25 citoyens infectés.