Les soeurs Missionnaires quittent Lennoxville

Sherbrooke — Une page d’histoire se tourne pour les sœurs Missionnaires de Notre-Dame des Anges (MNDA). Celles qui sont établies dans leur demeure de l’arrondissement de Lennoxville depuis 1952 seront relogées à Sherbrooke à l’automne 2019. Elles s’installeront dans un bâtiment qui abritera deux autres communautés religieuses, un projet évalué à 30 M$.

« Nos sœurs canadiennes diminuant en nombre, nous nous voyons dans l’obligation de quitter notre Maison mère, mais nous tenons à demeurer à Sherbrooke, ville qui nous a vues naître. Chacune [de nos sœurs] poursuivra sa vocation missionnaire selon ses possibilités. Quant à l’administration générale, les sœurs occupent depuis 2017 la nouvelle Maison généralice, construite sur la rue Allen dans cette même ville », exprime sœur Claire Lessard, supérieure générale des MNDA. 

Lire aussi: Gérer le déclin

Les 37 sœurs de la maison actuelle déménageront dans un tout nouveau bâtiment qui sera construit au coin des rues Bowen Sud et Galt Est. Celles habitant la maison de la rue Allen, elles, y demeureront.

« Les sœurs d’une même communauté seront placées ensemble dans la résidence, avance sœur Claire Lessard. La vie de communauté est très importante pour nous. Une partie de la résidence sera donc réservée pour nos sœurs. Nous profiterons des espaces communs, mais il y aura de plus grands endroits privés pour prier et se détendre ensemble. » 

Les sœurs nécessitant des soins résideront dans le même bâtiment, sur l’étage de l’infirmerie.

Leur couvent actuel, situé au 323, rue Queen sera éventuellement mis en vente. Pour cette raison, l’an dernier, la communauté a procédé au transfert de son cimetière vers un nouveau lieu de repos au cimetière Saint-Michel de Sherbrooke. Elle a aussi envoyé une bonne partie de ses archives au Centre d’archives Mgr-Antoine-Racine à la basilique-cathédrale Saint-Michel de Sherbrooke.

Sœur Claire Lessard

Le juvénat (l’école de formation des religieuses) a été déménagé aussi l’an dernier : il se trouve maintenant au Pérou, où la communauté est bien vivante. 

« Tout ça a préparé quand même les sœurs à accueillir la nouvelle d’aujourd’hui, dit sœur Claire Lessard. Ça a été très bien reçu. Elles savaient qu’on allait déménager, mais ça les a rassurées de savoir où. » 

Même si c’est une partie de leur patrimoine qu’elles quittent, elles ne se laisseront pas déstabiliser. « Nous sommes missionnaires et nous avons passé notre vie à aller dans différents pays. Combien de fois avons-nous changé de maison? Nous sommes habituées à être désinstallées. Moi, par exemple, j’ai fait trois pays de mission différents » ajoute la religieuse.

Présence internationale

Les sœurs Missionnaires de Notre-Dame des Anges sont encore bien vivantes en Afrique, en Amérique du Sud et surtout en Asie. Elles sont 130 dans 12 pays du monde où leur mission est de répondre aux besoins du milieu. En République démocratique du Congo, où a œuvré sœur Claire Lessard pendant 18 ans, les sœurs travaillent dans un centre nutritionnel, un centre de santé et dans un foyer social où elles aident les femmes à prendre leur envol. 

La moyenne d’âge est de 69 ans si l’on compte les religieuses du monde entier.

- Avec Marie-Christine Bouchard