Le niveau de la Saint-François pourrait augmenter au cours des prochains jours.

Les pluies abondantes pourraient faire gonfler les rivières

La pluie abondante attendue au cours des prochains jours pourrait faire gonfler les rivières, forçant les autorités à se mettre sur un pied d'alerte.
Stéphane Simoneau
Selon l'organisation municipale de sécurité civile de la Ville de Sherbrooke, les précipitations anticipées d'ici les prochains jours pourraient «favoriser la hausse du niveau de la rivière» Saint-François. 
«Nous sommes en période de fonte printanière. Les sols et la neige sont plus saturés», explique Stéphane Simoneau, coordonnateur des mesures d'urgence.
«Nous nous attendons à ce que plusieurs cours d'eau génèrent de fortes crues qui vont s'approcher du seuil de « Veille » d'ici samedi, sans toutefois devoir procéder à une action subséquente.»
On surveillera de près l'évolution du niveau de la rivière sur le territoire sherbrookois. En cas de nécessité, des bulletins seront transmis, ajoute M. Simoneau.
Selon Surveillance de la crue des eaux, le débit de la rivière Saint-François était normal mercredi après-midi à la hauteur de l'embouchure de la rivière Magog, à près de 300 mètres cubes par seconde. Son seuil d'inondation minimum est à 1273 mètres cubes par seconde.
Bulletin spécial
Depuis quelques jours, Environnement Canada maintient un «bulletin météorologique spécial» pour la région estrienne.  On prévoit une «abondance de précipitation pour le reste de la semaine.»
Un système dépressionnaire sur le Midwest américain se dirige vers le Québec. Il touchera plusieurs régions de l'ouest et du centre du Québec à partir de jeudi matin. D'importantes quantités de pluie sont donc attendues sur la province jeudi et vendredi.