Le parc Lucien-Blanchard est un attrait très populaire à Sherbrooke depuis que le beau temps est arrivé.
Le parc Lucien-Blanchard est un attrait très populaire à Sherbrooke depuis que le beau temps est arrivé.

Les plages fermées n’empêchent pas les Sherbrookois de se baigner

Malgré l’interdiction de baignade au parc Lucien-Blanchard et au parc de la Plage-Municipale, plusieurs Sherbrookois profitent de ces points d’eau pour se rafraîchir pendant la canicule.

« Actuellement, les plages sont fermées. En temps normal, elles ouvrent seulement à la fin des classes, puisque les sauveteurs vont à l’école », mentionne le Service des communications de la Ville de Sherbrooke.

Comme mentionné sur les panneaux de signalisation des parcs, il est interdit de se baigner à l’extérieur de la zone de baignade et en dehors des heures d’ouverture et de surveillance.

« Donc, quand on dit que la plage est fermée, c’est interdit de se baigner », poursuit le Service des communications de la Ville. Pourtant, plusieurs personnes profitent librement de l’eau fraîche pendant la canicule et font fi de l’interdiction. 

Au moment du passage de La Tribune au parc Lucien-Blanchard jeudi après-midi, une centaine de personnes étaient présentes.

« Ça ne m’empêche pas d’aller me baigner. Je ne savais pas que les plages étaient fermées, et si elles le sont, j’en comprends que c’est parce qu’il n’y a pas de surveillants, et donc, que c’est à mes risques et périls. Je vais quand même continuer d’aller me rafraîchir, surtout en cette période de canicule », avance Virginie Roy, une étudiante qui a passé l’après-midi au parc Lucien-Blanchard avec une amie.

Benjamin, un autre étudiant rencontré sur le site qui a préféré garder l’anonymat, n’était pas au courant de l’interdiction non plus. « En plus, quand je suis allé au parc, il y avait des bénévoles qui demandaient si on avait de l’alcool et qui faisaient de la prévention par rapport à ça, donc l’idée que la plage était fermée ne m’est jamais venue à l’esprit. Maintenant que je sais que c’est interdit, je ne sais pas si ça change ma perception, car ce n’est pas vraiment contrôlé », explique-t-il.

Aucune directive du gouvernement n’a été annoncée en ce qui concerne le plan de déconfinement des plages. Les municipalités sont donc en attente des consignes gouvernementales afin de préparer la réouverture de leurs sites.

La Ville de Sherbrooke est actuellement en recrutement pour combler plusieurs postes de sauveteurs, car les plages ouvriront lorsque le feu vert du gouvernement sera donné.

La situation à Magog

La situation est semblable pour la plage des Cantons et la Baie-de-Magog Est et Ouest à Magog. Il n’y a aucun sauveteur pour surveiller les baigneurs. Toutefois, comme dans les parcs, si les consignes de distanciation sociale ne sont pas respectées, il se peut qu’une intervention policière survienne.

Les Magogois ont toutefois une autre option pour se rafraîchir. « Nos jeux d’eau sont ouverts depuis hier compte tenu de la canicule, mais on n’a pas encore le OK pour ouvrir les plages », soutient Linda Gagnon, directrice de la Direction culture, sports et vie communautaire à la Ville de Magog.