Les 220 élèves de l'école Marie-Reine à Sherbrooke, dont Annabelle Poissant et Zachary Stange, ont leur rentrée à l'école mardi, à l'instar de près de 25 000 élèves de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke. L'école primaire de la rue de Caen a organisé la rentrée sous le thème des livres, et plus particulièrement des « Fantastiques livres volants ».

Les livres à l'honneur à l'école Marie-Reine

Les livres avaient la part belle, mardi, dans la cour de l'école primaire Marie-Reine. Et ils prendront de plus en plus de place dans la vie des enfants. C'est sur le thème des « Fantastiques livres volants » que les 220 élèves étaient conviés à faire leur entrée à l'école. Les enfants ont aussi appris qu'une murale viendra enjoliver un mur extérieur de l'école. Une première dans les écoles primaires de la CSRS, selon la directrice de l'école Linda Pagé.
Les enfants ont été, dès le début de l'été, invités à penser à leur livre coup de coeur en vue de la rentrée scolaire. Les enseignants avaient fait pareil. À la fin de la dernière année scolaire, un petit comité s'est créé. De fil en aiguille, le conseil des élèves a été consulté. « Le thème s'est enjolivé. Ce sont les élèves du comité qui ont composé la lettre (pour la rentrée) », raconte la directrice de l'école de la rue de Caen, dans l'est de Sherbrooke.
Pour qu'ils puissent présenter leur coup de coeur, on a suggéré aux enfants de se plonger la tête dans les livres pendant la période estivale.
« On peut lire à la plage, en voiture... lire peut se faire partout », commente Linda Pagé. « On voulait élargir sur la culture », explique-t-elle en soulignant qu'on voulait davantage faire de place à cette sphère au sein de l'école. Le thème de l'école vient du titre du livre de l'auteur Morris Lesmore.
Le 9 septembre, deux artistes, Boris Biberdzic et Vincent Arnold, créeront une murale sur le mur de la maternelle. L'oeuvre rappellera l'univers de la littérature.
Les enfants sont donc arrivés mardi avec leurs signets en main et un éventail de choix de livres. Mireille avait mis « Elfé » sur son signet, un livre qui met en scène des filles mi-humaines, mi-créatures; Léa, elle, avait opté pour Garfield, tandis que la petite Zoé avait choisi l'Académie du Jedi.
Annabelle, pour sa part, optait plutôt pour la série Mika. L'élève qui a fait son entrée en quatrième année n'est pas une mordue de lecture, de son propre aveu. Mais le goût pour la lecture s'éveille peu à peu, raconte son père, Éric Poissant. Comment trouve-t-il cette idée d'emmener les jeunes à lire subtilement pendant le congé estival? « Je trouve que c'est une belle idée! Les enfants lisaient encore à l'école, mais pas encore assez. »
Son fils, maintenant en première secondaire, est « un rat de bibliothèque ». Sa conjointe Vicky St-Onge et lui voient toutes les vertus qu'apporte cette passion. « Ça leur donne plus de vocabulaire. Il a plus de facilité en français. » La rentrée a amené son lot de fébrilité au sein de la petite famille. « Ça fait une semaine qu'ils ont hâte. On a deux enfants qui aiment énormément l'école. »
C'était jour de rentrée, mardi, pour près de 25 000 élèves de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS). Les élèves de la Commission scolaire Eastern Townships (CSET) retournent quant à eux en classe ce mercredi.