Lundi, le premier ministre du Québec François Legault a décrété un arrêt presque complet des activités de la province pour contrer la propagation du coronavirus.

Les internautes derrière la décision de Legault

La décision sans précédent du premier ministre François Legault de décréter un arrêt presque complet des activités de la province reçoit l’appui de nombreux citoyens internautes.

C’est ce qui ressort des commentaires recueillis sur la page Facebook de La Tribune. Force est de constater que le sujet soulève les passions, car la question a provoqué une avalanche de réponses pour ce coup de sonde nullement scientifique.

À LIRE AUSSI: Legault tâche d’«éviter tout chaos dans la société»

«Ça va trop vite»: Legault invité à ralentir les annonces

«Je ne voudrais pas être ailleurs dans le monde en ce moment», commente la Sherbrookoise Marjorie Lavoie.

«C’est en respectant les consignes que nous allons nous en sortir.»

Pour Nancy Samson, M. Legault mène le combat «de main de maître», affirme cette employée d’une pharmacie.

«Je vous jure que j’en vois de toutes les couleurs. Des gens qui s’amènent avec de la fièvre, qui ont été en contact avec des gens qui revenaient de voyages et qui s’offusquent quand on leur dit qu’ils doivent retourner à la maison», énumère-t-elle.

«C’est à tout un chacun de faire sa part. J’appuie entièrement notre gouvernement!»

«C’est à nous, citoyens, de faire notre devoir pour la protection de tous», lance Julie Paquet, de Sherbrooke.

Carole Moisan fait «entièrement confiance au premier ministre Legault, ainsi qu’au Dr Horacio Arruda (directeur de la santé publique du Québec) et à la ministre (de la Santé Danielle) McCann. Je trouve qu’ils gèrent très bien cette crise difficile et qu’ils prennent les bonnes décisions.»

Pour Lise Micho, il s’agit d’une «sage décision, malgré le fait que je ne sais pas trop comment nous, citoyens, allons nous remettre financièrement de ça... »

Lyne Huard se montre positive malgré les difficultés importantes qu’apporte cette crise mondiale avec une petite touche de patriotisme. «Si la population finit par écouter les consignes, on va en sortir plus fort», écrit-elle.

«Go le monde ! Faites un petit effort. On s’en sortira gagnant au Québec.»

Pour sa part, Lauréane Leclerc dit être en contact via Facebook avec un ami qui vit en Italie. Elle en tire un constat inspirant en comparant les deux situations. «Je surveille depuis quelques semaines ce qui se passe en Italie et je ne peux que me réjouir des dernières mesures même si elles sont dramatiques pour plusieurs d’entre nous», commente-t-elle.

«J’ai confiance qu’on s’en sortira mieux que bien d’autres pays qui ont trop tardé à les mettre en place. Bon courage à tous!»

D’autres se montrent plus nuancés.

«Il y a encore trop de magasins ouverts selon moi. La décision d’hier (lundi) a commencé avec une liste restreinte et à la fin de la journée la liste (avait) finalement triplé», déplore Krystel Branders

Diane Labrecque y va d’un pouce en l’air en parlant d’une «excellente décision», mais, «il y a un mais!» «J’ai de la peine et je suis inquiète pour le personnel en place quand je vois les gens littéralement se ruer dans la Coop agricole de ma ville, qui est aussi une quincaillerie, pour acheter des biens non essentiels comme de la peinture ou demander une soumission pour la construction de leur patio!»

«La race humaine me désole!»