Les festivaliers plus disciplinés, remarque le SPS

Les festivaliers du lac des Nations se montrent fort disciplinés lors de la présente édition, signale-t-on au Service de police de Sherbrooke (SPS).
Depuis le début de la Fête, mardi, le SPS n'a pas eu à intervenir pour des événements violents ou autres, mentionne Samuel Ducharme, porte-parole du corps policier.
Les arrestations se font rares, dit-il. « On peut dire que ça va mieux que l'an dernier. »
« Nous sommes satisfaits du déroulement jusqu'à présent. »
Rappelons que l'an dernier, le SPS avait dû intervenir contre la consommation de drogue sur le site de la Fête du lac. Les agents avaient procédé à plusieurs arrestations pour possession de cannabis.
Dans les éditions d'il y a quelques années, les festivaliers donnaient du fil à retordre aux policiers lors des fins de soirée, à la fermeture du parc, se souvient M. Ducharme.
Le SPS se montre plus proactif avec la foule, ajoute-t-il. « Je ne dis pas qu'il ne se passe rien. Des fois, on doit encore régler des chicanes, par exemple. »
« Mais la façon de procéder a changé. Nous sommes plus rapides à expulser du site des gens qui semblent vouloir chercher le trouble. Nous avons aussi une très bonne collaboration avec la direction de la Fête du lac. »