Évelyne Beaudin

Les employés municipaux consultés pour améliorer les façons de faire

La chef intérimaire de Sherbrooke Citoyen, Évelyne Beaudin, lance une consultation d’environ trois semaines auprès des employés municipaux dans l’espoir d’améliorer les façons de faire de la Ville. Les employés pourront remplir un questionnaire en ligne. Les résultats seront partagés avec les autres élus et avec les citoyens dans le cadre du conseil municipal.

Mme Beaudin cite la suggestion émanant des employés de réaliser la collecte des matières compostables à l’interne. Cette mesure aurait entraîné des économies de 1,3 M$ en cinq ans. « Est-ce qu’on a le même phénomène ailleurs? »

Évelyne Beaudin mentionne que la Ville plante beaucoup d’arbres, mais les achète à l’extérieur de Sherbrooke. « Serait-il plus économique de les cultiver ici? Peut-être que c’est effectivement mieux de les acheter à l’extérieur. Ce constat viendra des gens qui sont sur le terrain et qui savent comment ça marche.

« Dans mon porte-à-porte, je tombais parfois sur des employés municipaux et ils avaient toujours des choses à dire. C’était toujours pertinent et super intéressant. Les gens qui sont en première ligne sont certainement ceux qui ont le plus à nous apprendre sur ce que nous pourrions faire pour que ce soit mieux. C’est une démarche qui serait intéressante pour nous alimenter », dit la conseillère municipale.


« On devrait tout mettre sur la table plutôt que simplement réduire les budgets. »
Évelyne Beaudin

Évelyne Beaudin rapporte que les élus ont beaucoup de contacts avec les chefs de service, mais moins avec les employés de première ligne. « Nous sommes chanceux. Nous avons une fonction publique qui est extrêmement performante. Les employés sont dévoués, mais on n’a pas la même perspective quand on est chef de service ou quand on est sur le terrain. C’est juste bon d’avoir plusieurs visions différentes. »

Dans son questionnaire, Mme Beaudin demande si des tâches devraient être confiées à l’externe ou rapatriées à l’interne. Est-ce que du matériel fourni aux employés est inutile ou manque-t-il certains outils pour bien faire le travail?

Ces questions n’auraient-elles pas dû être posées lors du processus d’optimisation? « J’ai l’impression qu’on l’a fait un peu dans l’administration précédente, mais dans une optimisation, on devrait tout mettre sur la table plutôt que simplement réduire les budgets. Le feeling qu’on a, c’est qu’il ne s’agissait que d’un calcul comptable. »

Sherbrooke Citoyen tente donc de joindre les employés municipaux par courriel et sur les réseaux sociaux. « C’est certain que les collègues au conseil municipal auront accès aux résultats. Avant Noël, nous pourrons les publier. »

Il pourrait toutefois être trop tard pour influencer le budget, qui doit être déposé le 17 décembre. « De toute façon, il est difficile d’influencer le budget pendant la période budgétaire. Ça se fait vraiment sur du long terme. Peut-être que des idées pourront s’appliquer maintenant ou l’année prochaine, mais l’important, c’est de faire l’exercice pour que les fonctionnaires puissent faire leurs suggestions. »