Les Cantonniers tenteront de devenir la première formation depuis les Kings de Thunder Bay en 1997 à gagner la Coupe Telus après avoir perdu en finale l’année précédente.

Les Cantonniers joueront pour l’or

On a eu droit à une bataille titanesque entre les Trojans de Tisdale et les Cantonniers de Magog en demi-finale de la Coupe Telus à Thunder Bay. C’est avec panache que la formation magogoise a accédé à la grande finale canadienne en vertu d’une victoire de 4-2 sur les représentants de l’Ouest.

Les Magogois auront rendez-vous avec les Young Nationals de Toronto, tombeurs des Buffaloes de Calgary dans l’autre demi-finale, champions de la région Centrale, en finale dimanche. Le match de la médaille d’or débutera à 18 heures et sera télédiffusé en direct sur les ondes de TSN2 et RDS2. Hasard ou pas, la finale opposera les deux seules équipes qui étaient de retour à la Coupe Telus cette année. Il y a un an, les Torontois avaient été éliminés en demi-finale et avaient terminé au pied du podium. Les Cantonniers, on s’en souvient, avaient baissé pavillon en finale et étaient repartis avec la médaille d’argent.

Pour en revenir à la victoire des Cantonniers sur les Trojans, Félix Potvin avait avisé sa troupe que la partie ne serait pas un pique-nique contrairement à la première confrontation entre les deux équipes lundi dernier, match remporté haut la main 6-0 par les Magogois. Les Trojans progressaient de match en match depuis ce revers et c’est une toute autre équipe qui attendait les Cantos en demi-finale.

Les premières minutes ont appartenu aux Trojans qui ont obtenu cinq des six premiers lancers au but. Se ressaisissant peu à peu, Justin Robidas a refroidi l’ardeur des Trojans en marquant sur un jeu de puissance. Un jeu habilement amorcé par Jacob Dion et Alexandre Doucet. On avait encore rien vu. Zackary Michaud a fait 2-0 lorsque Justin Robidas lui a servi une passe parfaite. On a entendu des murmures dans la foule après cette pièce de jeu. Jérémy Lapointe avait aussi fourni une mention d’aide.

Les Trojans frappent

Pas question pour les Trojans de hisser le drapeau blanc, eux qui croyaient à leurs chances de rebondir. C’est ce qui s’est produit avec des buts de Trenton Curtis et Cade Hayer dans les neuf premières minutes de jeu de la période médiane.

Les Cantonniers ont ensuite raté quelques chances. Profitant d’une mise au jeu dans le territoire des Trojans avec une quarantaine de secondes à écouler à la période, Félix Potvin a remplacé Zackary Michaud par Tristan Roy pour la mise au jeu et le colosse attaquant des Cantonniers a donné raison à son entraîneur en brisant l’égalité avec cinq secondes à faire à l’engagement. Justin Robidas, son troisième point du match, et Alexandre Doucet l’ont assisté.

Roy n’avait pas fini d’animer le spectacle. Bien alimenté par Zachary Barabé et Olivier Picard, Tristan Roy s’est faufilé entre les deux défenseurs et a mystifié le gardien Martin Tanner. Même les coéquipiers de Roy avaient envie de se lever et l’applaudir.

Les Cantonniers ont ensuite tenu le coup en résistant aux Trojans qui ont joué à six contre cinq durant presque les cinq dernières minutes après avoir retiré leur cerbère.

La fatigue attendra

Ce sont des joueurs soulagés qui savouraient la victoire et par la bande la chance de disputer une deuxième finale nationale de suite. La recrue Tristan Roy, du haut de ses six pieds deux pouces, se plaît dans ces confrontations. « C’est du jeu physique. Je suis capable de faire face à la musique. Mon physique m’a bien servi sur mes deux buts, peut-être mes plus importants de l’année. La fatigue va rester au vestiaire pour la finale », promet celui qui a été proclamé le joueur du match pour les Cantonniers.

Justin Robidas parlait de la préparation des siens. « Nous ne l’avons pas eu facile et on le savait. Mais notre préparation était à point et nous avons su comment revenir après leurs deux buts. Nous sommes restés calmes. »

Les défenseurs des Cantonniers ont eu la vie dure contre les Trojans qui ont pratiqué un échec-avant agressif toute la partie. « Ce n’est pas la première fois que nous avons de l’adversité. On a bien réagi à leur pression dans le fond de notre territoire. Nous avons des vétérans qui ont calmé le jeu dans les moments cruciaux. C’est notre devoir. Il reste maintenant un seul match au compteur, le plus gros de l’année », a déclaré le capitaine Jacob Dion.

Félix Potvin a le mot de la fin. « Gagner 6-0 contre une équipe et les revoir en demi-finale, ce n’est pas toujours bon. Tisdale nous a livré toute une bataille, mais notre troisième période a encore été notre meilleure.  Les buts de Tristan, les arrêts d’Olivier (Adam) et l’intensité de tous les joueurs ont fait la différence », fait valoir Potvin.

En terminant, les Cantonniers tenteront de devenir la première formation depuis les Kings de Thunder Bay en 1997 à gagner la Coupe Telus après avoir perdu en finale l’année précédente.