Les besoins en stationnement de la Ville remis en doute

Quels sont les besoins de la Ville en stationnement au centre-ville de Sherbrooke? La chef intérimaire de Sherbrooke Citoyen, Évelyne Beaudin, pose la question dans une vidéo publiée sur Facebook. Si on prévoit un stationnement étagé de 715 cases pour remplacer l’actuelle structure de la station du Dépôt, Mme Beaudin calcule que les besoins réels seraient de 494 cases.

La conseillère a publié une vidéo en fin de journée jeudi pour déplorer le nombre de cases de stationnement prévues dans le projet du Quartier Well Sud. Elle invite les citoyens qui seraient interpellés par sa vidéo à la partager, mais aussi à communiquer avec leurs élus ou à se présenter au conseil municipal.

Pour Mme Beaudin, Well Sud, c’est d’abord et avant tout un projet de stationnement. « Il faut reconstruire le stationnement du Dépôt. La Ville a décidé de l’agrandir. C’est correct, parce que les besoins vont augmenter sur Wellington Sud. Il y aura plus de gens, plus de commerces. Il faut prévoir en conséquence. Mais la vraie question, c’est de combien de cases aurons-nous besoin dans le futur. » Le stationnement actuel compte 192 cases.

Selon les données rendues publiques, l’investissement de la Ville sera de 26 M$, soit l’équivalent de plus de 30 000 $ par case, dit-elle. En réduisant le nombre de cases, la Ville pourrait donc économiser.

Évelyne Beaudin met en perspective que les besoins en stationnement pour Well Sud ont varié avec le temps, passant de 950 à 820 à 550 à 715 cases. « Pourquoi le chiffre a tant varié? Probablement parce que ces prévisions ne reposaient sur rien de concret. À force de poser des questions, mon équipe et moi nous sommes rendu compte que la Ville n’avait aucune idée de l’utilisation réelle de son stationnement. La Ville s’est lancée dans ce projet-là sans véritable étude en main. »

Pour arriver à son évaluation, Mme Beaudin estime le nombre de logements qui seront ajoutés au centre-ville, la taille des bureaux supplémentaires qui seront construits, la compensation des cases sur rue qui seront éliminées et l’augmentation du taux d’occupation des locaux de la rue Wellington Sud. Elle ajoute 20 % pour éviter que le stationnement soit toujours à pleine capacité.

La Ville a publié un communiqué en matinée vendredi pour clarifier sa vision. Selon Marie-France Delage, directrice générale adjointe, développement et partenariat, les besoins en stationnement sont connus depuis le printemps 2017. « Ce nombre est inspiré d’études et de rations reconnues et préconisées dans de nombreuses municipalités qui tendent vers la mobilité durable et adaptée à la réalité sherbrookoise. »

Mme Delage ajoute que le conseil municipal a accepté la cible de 650 cases publiques minimum en vue du lancement de l’appel de propositions pour le projet de la zone prioritaire du Quartier Well Sud.

Dans le communiqué, la Ville rappelle qu’elle doit évaluer ses besoins pour les cent prochaines années. « Ce stationnement permettra de réduire le nombre de stationnements privés ou publics de surface qui nuiraient au développement du quartier. Il deviendra un élément de mobilité durable par ses espaces assignés pour l’autopartage, le nombre de bornes électriques disponibles et les stationnements pour vélos. »

Le maire Steve Lussier, la présidente du conseil, Nicole Bergeron, et le président du comité consultatif d’urbanisme, Vincent Boutin, doivent s’adresser aux médias sur le sujet en après-midi vendredi.