Le propriétaire de la Bibitte mobile, Pierre-Olivier Ouellet, tente de rendre l'entomologie accessible à travers la province et de réconcilier ses visiteurs avec les insectes incompris.
Le propriétaire de la Bibitte mobile, Pierre-Olivier Ouellet, tente de rendre l'entomologie accessible à travers la province et de réconcilier ses visiteurs avec les insectes incompris.

Les « bibittes » ont la cote

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
La Tribune
Ils ont suscité tant la peur que la curiosité ou l’émerveillement, mais chose certaine, ils ont volé la vedette au parc du Domaine-Howard cette fin de semaine : les insectes de la Bibitte mobile, qui déployait sa collection de 10 000 spécimens pour une première fois à Sherbrooke, auront attiré près de 1500 personnes samedi sous le chapiteau aménagé au Rendez-vous d’Howard.