L'Hôpital Fleurimont a connu jeudi une pointe où jusqu'à 54 patients étaient sur civière sur une capacité de 28. Vendredi, les patients étaient plutôt autour de 45.

Lent retour à l'équilibre dans les hôpitaux et CHSLD

La situation semble être en train de se stabiliser au CIUSSS de l'Estrie-CHUS. Après plusieurs semaines de grand déséquilibre, le CIUSSS de l'Estrie - CHUS parle maintenant d'une situation préoccupante et fragile, mais stable.
Environ 32 lits supplémentaires sont toujours ouverts dans les hôpitaux, principalement à l'Hôtel-Dieu et à l'Hôpital Fleurimont, pour accueillir les personnes ayant besoin d'une hospitalisation. « Le nombre de visites aux urgences est toujours élevé et génère des besoins d'hospitalisation auxquels il faut répondre, d'où la nécessité de maintenir des lits supplémentaires ouverts », explique Lise Montagne, directrice des soins infirmiers.
Ce nombre est passé de près de 60 lits excédentaires il y a trois semaines à une trentaine au cours des 15 derniers jours.
Dans les salles d'urgence de l'Hôtel-Dieu et de l'Hôpital Fleurimont, la situation varie d'heure en heure. Mercredi par exemple, l'Hôpital Fleurimont a connu une période de pointe où jusqu'à 54 patients étaient sur civière sur une capacité de 28. Vendredi, les patients étaient plutôt autour
de 45.
L'Hôtel-Dieu est plus stable de son côté avec de 45 à 50 patients pour ses 44 civières.
Les lits de surcroît installés dans les salons des familles au CHSLD d'East Angus ont pu être libérés. « En fonction de l'évolution de la situation, nous évaluons les possibilités de relocaliser, au cours des prochaines semaines, les autres résidents occupant des lits de surcroît installés dans des lieux autres que des chambres dans l'ensemble de nos centres d'hébergement », ajoute Mme Montagne.
Rappelons que des patients se trouvent aussi dans des salons réaménagés en chambres au CHSLD Saint-Joseph notamment.
Il reste encore 71 lits du surcroît répartis à travers une douzaine de CHSLD du territoire du CIUSSS de l'Estrie - CHUS.