Mathieu Lecompte se croise les doigts pour éviter les cas de COVID-19 afin que la prochaine saison puisse être disputée dès le début du mois d’octobre.
Mathieu Lecompte se croise les doigts pour éviter les cas de COVID-19 afin que la prochaine saison puisse être disputée dès le début du mois d’octobre.

Le Vert & Or refuse de courtiser des recrues en temps de pandémie

Ne connaissant toujours pas le sort réservé au circuit de football universitaire québécois cet automne, l’entraîneur-chef du Vert & Or se voit mal de courtiser les joueurs du circuit collégial en pleine pandémie: « Ce serait mentir, confie Mathieu Lecompte. On a une approche plus transparente dans notre recrutement. En temps normal, j’aurais déjà communiqué avec les recrues pour la saison 2021 et elles auraient déjà visité nos installations. Mais on ne sait même pas ce qui arrivera avec la saison 2021 et encore moins avec celle de 2020. »

Le recrutement a peut-être été mis de côté à l’Université de Sherbrooke, mais pas l’entraînement. Depuis le 8 juin, les joueurs du Vert & Or s’entraînent sans contact. 

Au lendemain de l’annonce du USports concernant sa décision d’accorder une année d’admissibilité supplémentaire à ses footballeurs qui auront 25 ans avant le 1er septembre prochain, l’entraîneur-chef de la formation de l’Université de Sherbrooke s’est dit bien heureux pour les joueurs de dernière année, qui pourront savourer leur ultime saison dans le réseau universitaire. 

Le hic: le USports a décidé de réduire le nombre de joueurs des alignements à 90.

«Avant, on pouvait compter 110 joueurs dans l’alignement, depuis 2020 c’est 95 et là, ce sera 90 en 2021. Pour nous, ces changements n’auront pas un gros impact. On mise sur de nombreux joueurs de première, deuxième et troisième année. Dans nos valeurs, on garde le meilleur joueur. Je me vois toutefois mal dire au gars de dernière année que je pense finalement prendre une recrue et en même temps, ce serait difficile de dire au joueur qui souhaite finir son bac qu’il ne fera pas partie de l’équipe alors que l’autre a un bac et une maîtrise. Il faut aussi miser sur celui qui apportera le plus à l’équipe normalement. Ça complique beaucoup de choses, j’ai hâte de voir les répercussions de cette règle pour des équipes à maturité comme McGill, mais on a juste hâte de voir ce qui se passera avec la saison», soutient Lecompte.

Aucun cas de COVID-19

Le Réseau du sport étudiant du Québec s’est donné jusqu’au 31 août pour décider du sort de la saison 2020.

«On a des règles sanitaires et de distanciation très strictes. On se croise les doigts pour que tout se passe bien. On ne compte aucun cas de COVID-19 au sein de l’équipe, mais on fait très attention. Ce serait dommage de ne pas disputer la prochaine. On a tellement de bons gars et une belle équipe», termine l’entraîneur.