Les policiers se sont rendus sur la rue King-Georges vers 5 h 40 mercredi matin.

Le SPS libère une femme séquestrée depuis plusieurs semaines

Une femme de 36 ans de Sherbrooke a été libérée des griffes d’un individu qui la séquestrait vraisemblablement depuis plusieurs semaines dans deux logements de l’ouest de Sherbrooke.

C’est la victime alléguée qui aurait contacté le Service de police de Sherbrooke pour avouer qu’elle avait tenté d’empoisonner son ravisseur pour se défaire de son emprise.

Les policiers se sont rendus sur la rue King-Georges vers 5 h 40 mercredi matin.

Ils y ont alors découvert la victime alléguée.

Selon sa version, elle aurait été séquestrée durant plusieurs semaines, voire quelques mois.

« Elle affirme avoir été attachée avec des ty raps. Ses cheveux ont aussi été rasés et elle aurait été filmée. Le motif de cette séquestration reste à être déterminé, mais il pourrait s’agir d’exploitation sexuelle », explique le lieutenant Alexandre Provencher du SPS.

Un individu de 28 ans a été arrêté dans cette affaire. Des accusations de séquestration devraient être portées contre lui au palais de justice de Sherbrooke.

La division des enquêtes criminelles a procédé à l’interrogatoire du suspect. Le service d’identité judiciaire du SPS a établi deux scènes de crimes, une sur la rue King Georges et l’autre sur la rue Belvédère Sud.

« L’enquête se poursuit pour faire la lumière sur toute cette affaire », assure le lieutenant Provencher.