Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Fin de semaine occupée pour la SPS, 60 constats pour non-respect des mesures sanitaires ont été distribués.
Fin de semaine occupée pour la SPS, 60 constats pour non-respect des mesures sanitaires ont été distribués.

Le soleil incite au non-respect des mesures sanitaires

Viatka Sundborg
Viatka Sundborg
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Fin de semaine mouvementée pour le Service de polices de Sherbrooke (SPS). Le beau temps des derniers jours semble avoir provoqué un certain relâchement concernant le respect des mesures sanitaires. C’est près de soixante constats liés au couvre-feu et au rassemblement qui ont été distribués à Sherbrooke de vendredi à dimanche. 

Samedi dernier, sept fêtards ont attiré l’attention en publiant des images d’un rassemblement illégal en direct sur Instagram. Le SPS a reçu un appel concernant cette situation vers 22 h. Une fois sur place, le propriétaire des lieux a reçu un constat d’infraction pour rassemblement illégal, explique Isabelle Gendron, porte-parole du SPS. 

Les six autres autres personnes présentes ont dû quitter les lieux en taxis. La porte-parole rappelle que l’émission ou non des constats relève des patrouilleurs sur le terrain. 

Une autre fête s’est abruptement terminée dimanche matin. Le SPS a été appelé vers 1 h du matin dans le secteur Bellevue en raison d’une fête plutôt bruyante. Les quatre Sherbrookois, qui étaient peu collaboratifs selon le SPS, se sont vus remettre un total de plus de 5000 $ d’amende. Quatre constats pour rassemblement illégal ainsi que deux pour non-respect des règlements municipaux ont été distribués aux fêtards. 

C’est donc un total de 14 constats qui ont été donnés vendredi concernant le non-respect des mesures sanitaires, 37 le samedi et 8 le dimanche. La journée de samedi a été anormalement mouvementée selon la porte-parole sans compter les constats distribués lors de manifestations qui ont eu lieu au cours de la fin de semaine. 

Bien que les Sherbrookois aient le cœur à la fête, le SPS rappelle qu’il est interdit de consommer de l’alcool dans les parcs de la ville. Huit constats liés à cette loi municipale ont été distribués au cours de la fin de semaine. Quiconque ne respectant pas cette loi s’expose à une amende de 100 $. « On tient à rappeler aux Sherbrookois que les lois concernant la bonne conduite dans les parcs sont toujours applicables en plus des mesures sanitaires », souligne Mme Gendron. 

Rappelons que la zone rouge permet des rassemblements de huit personnes maximum dans les lieux publics dans le respect des mesures sanitaires. Les rassemblements sur les terrains privés sont encore interdits.