Le savoir-faire de Saint-Romain en orbite

SAINT-ROMAIN — Il y a un peu du savoir-faire de Saint-Romain qui colle à la peau de l’astronaute canadien David St-Jacques qui a joint la Station spatiale internationale (SSI), à 400 km de la terre, après son voyage très médiatisé vers l’espace.

C’est l’entreprise Groupe CSR, de Saint-Romain, anciennement Confection Saint-Romain, qui a créé le vêtement, soit l’enveloppe textile qu’elle a assemblée et cousue, pour porter les éléments de haute technologie de l’Astroskin (marque de commerce de la NASA), conçus et bâtis par la firme Carré Technologies, de Montréal. Cette dernière commercialise son vêtement sous la marque de commerce Hexoskin.

« Il s’agit d’un chandail intelligent qui enregistre toutes les informations sur chaque partie du corps de l’astronaute. C’est une technologie qui a été développée, à l’origine, pour les athlètes de haute performance. On se rappellera des trois sœurs Dufour-Lapointe qui ont remporté des médailles olympiques en ski acrobatique, à Vancouver et à Sotchi. Elles ont bénéficié d’un vêtement semblable adapté pour le sport, qui permet de déceler les faiblesses et de s’ajuster », décrit Jean-Luc Fortin, d. g. du Groupe CSR et qui a géré le projet dans son entreprise.

« Beaucoup d’informations sont enregistrées par ce vêtement intelligent, comme la fréquence cardiaque, l’électrocardiogramme (ECG), la variabilité cardiaque (HRV) permettant d’estimer le stress et la fatigue, la récupération cardiaque, les intervalles RR, la fréquence et le volume respiratoire, l’activité, l’accélération, la cadence, le pas, les positions de sommeil et autres fonctions », énumère M. Fortin.

« Je suis très fier de ce que nous avons réalisé, dans notre petite localité et en région. Notre expertise a beaucoup été mise en valeur. J’ai beaucoup de fierté aussi pour mes employés, qui sont les meilleurs! Nous travaillons très fort pour faire reconnaître notre région, malgré le vieillissement de la population et l’exode des jeunes. C’est un défi constant. Je fais partie également du Comité de développement de Saint-Romain, je suis fier de notre patelin. Nous avons su nous démarquer du haut des airs, c’est le cas de le dire! »

Il rappelle que le secteur de la confection, le textile, a connu des périodes difficiles. « Nous avons déjà eu plusieurs usines et plus de 400 employés. En 1995, le gouvernement a annoncé le démantèlement des accords économiques et nous a dit que nous avions 10 ans pour nous repositionner. Nous avons regardé le fonctionnement opérationnel et nous avons décidé de nous spécialiser en produits cousus. Ça a brassé, nous avons embarqué dans les turbulences… Aujourd’hui, nos produits sont spéciaux, et je dis souvent que CSR veut dire Compagnie de Service en Réalisation de produits cousus. »

Parmi les produits du Groupe CSR, on retrouve des maillots de bain, des vêtements de cyclistes, d’athlètes de haut niveau en triathlon, de marathoniens, avec des caractéristiques spécifiques. Seulement 35 employés œuvrent à Saint-Romain.

Des applications médicales sont en phase de développement et s’avèrent très prometteuses, comme nouveaux débouchés pour ce genre de vêtement hautement spécialisé de la gamme Hexoskin.

Le propriétaire et directeur général du Groupe CSR, Jean-Luc Fortin, debout à droite, est très fier de ce que son entreprise et ses employées ont réalisé pour le bien-être et le suivi des réactions du corps de l’astronaute canadien David St-Jacques, par sa combinaison Astroskin, assemblée, cousue et incorporant les éléments de haute technologie conçue par Carré Technologies, de Montréal. Ont aussi participé à ce projet, les travailleuses polyvalentes Mégane Pouliot, Nicole Tremblay, superviseure, Liliane Labonté et Carole Bellegarde.