Le respirateur BreatHere, un ventilateur répondant aux besoins cliniques de la COVID-19 conçu par une équipe sherbroooise, franchit une nouvelle étape.
Le respirateur BreatHere, un ventilateur répondant aux besoins cliniques de la COVID-19 conçu par une équipe sherbroooise, franchit une nouvelle étape.

Le respirateur BreatHere franchit une nouvelle étape

Le respirateur BreatHere, un ventilateur répondant aux besoins cliniques de la COVID-19 conçu par une équipe sherbroooise, franchit une nouvelle étape. Le plan de l’appareil pourra être utilisé par des manufacturiers qui souhaiteraient en faire la production.

« Le ventilateur sera manufacturé si des manufacturiers décident de l’utiliser », précise Bruno Courtemanche, chargé de cours à Bishop’s et l’un des membres de l’équipe.

À LIRE AUSSI: Un respirateur d’urgence conçu par une équipe sherbrookoise

À Sherbrooke, l’équipe collabore avec une dizaine d’entreprises locales qui pourront fabriquer les différentes parties.

L’équipe regroupant des étudiants et des professeurs des universités Bishop’s, de Sherbrooke et du Cégep de Sherbrooke, entre autres, est l’une des 10 équipes retenues comme « design finaliste » de ce concours organisé par

l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill et la Fondation de l’Hôpital général de Montréal.


« Les appareils ont été envoyés au Centre de simulation médicale de McGill pour être testés. »
Bruno Courtemanche

Au départ, un peu plus de 1000 équipes étaient inscrites. Les artisans sherbroookois ont d’abord été retenus parmi 65 équipes à la suite du dépôt du projet, puis parmi 10 finalistes. « Les appareils ont été envoyés au Centre de simulation médicale de McGill pour être testés. Ils ont été testés avec un appareil de simulation haute performance pour s’assurer que notre ventilateur performe comme il devrait performer », commente M. Courtemanche.

Les documents produits par ces équipes sont ouverts. Les manufacturiers qui souhaitent fabriquer le ventilateur doivent notamment s’entendre avec les responsables du concours. Santé Canada a émis un processus de certification rapide pour une classe d’appareils spécifiquement pour la crise.

L’équipement conçu à Sherbrooke intègre la plupart des paramètres et ajustements retrouvés sur les respirateurs certifiés.

Les projets retenus sont suffisamment robustes et bien montés pour pouvoir partager les plans ouvertement. « Ce sont des documents ouverts, mais ils ne seront pas disponibles directement. Il faut que les manufacturiers contactent l’organisation du concours. Ils veulent s’assurer que les manufacturiers, s’ils décident de le faire, aient accès aux pièces », dit-il en notant qu’il faudra alors une licence d’utilisation.

Les équipes qui ont participé au concours « Défi respirateur code de vie » proviennent d’un peu partout dans le monde.

Trois grands gagnants devraient être connus ces jours-ci.