Le remboursement du cannabis au Cégep de Sherbrooke n'inquiète pas

La direction du Cégep de Sherbrooke ne se montre pas préoccupée par le fait que les dépenses en matière de cannabis des associations de programme puissent être remboursées au même titre que l’alcool par l’Association étudiante du Cégep de Sherbrooke (AÉCS). « Pour nous, l’association est une entité autonome », précise le directeur des affaires étudiantes, communautaires et internationales du Cégep de Sherbrooke, Martin Lambert.

« On n’est pas surpris. On avait vu que ce serait à l’ordre du jour, on avait posé des questions en amont. On nous avait dit que c’était des questions posées par les membres. Il y a un bout qui leur appartient vraiment », commente M. Lambert. Ces questions surviennent alors que fumer du cannabis sera légal à compter du 17 octobre pour les 18 ans et plus.

Lire aussi : Le cannabis pourra être remboursé par l'asso étudiante au Cégep de Sherbrooke

La Tribune rapportait jeudi que les dépenses en matière de cannabis des associations de programmes au Cégep de Sherbrooke pourraient être remboursées par l’AÉCS, à la suite d’un vote pris en assemblée générale mercredi. Ces remboursements peuvent être faits en fonction de différentes règles.

Les étudiants ont estimé que le cannabis peut être placé sur le même pied d’égalité que l’alcool en raison de sa légalisation.

Selon l’AÉCS, les remboursements pour de l’alcool constituent une infime partie du budget, soit entre 300 et 500 $.

Les règlements de l’institution précisent déjà qu’il est interdit de consommer des drogues sur le campus. La direction et l’AÉCS estiment que la majorité des activités festives ont lieu à l’extérieur du campus.

Aux yeux de Martin Lambert, la question est beaucoup plus large : l’établissement doit entre autres voir comment il peut sensibiliser la population étudiante.