Le Phoenix s’associe à une école de développement

L’Académie CCM et le Phœnix de Sherbrooke ont annoncé mercredi la naissance d’une nouvelle association entre les deux groupes. L’école de développement misera sur les camps multisports à concentration hockey pour les 5 à 11 ans et comptera sur l’organisation de hockey junior majeur de Sherbrooke pour augmenter le sentiment d’appartenance des jeunes envers l’Académie.

« L’objectif de ce partenariat est de créer une image forte, a mentionné le directeur général de l’Académie Phœnix, Nyk Beaulieu. Les résultats du Phœnix, sur la glace ou au plan administratif, sont très bons cette année et c’était une situation gagnant-gagnant pour les deux groupes. On tenait à ce que les jeunes s’identifient au Phœnix. Avoir un contact privilégié avec le club de hockey junior majeur de la région, c’est très important pour un jeune. Quand je participais au camp de gardiens de but de Stéphane Waite, je voyais Luc Bélanger ou Jocelyn Thibault sur la glace et c’était très inspirant. La preuve : je m’en rappelle encore. »

Les entraîneurs du Phœnix et la mascotte Onyx effectueront des présences sporadiques aux séances. 

« Ce qui est intéressant pour nous, c’est que ce programme de l’Académie se concentre sur les jeunes de 5 à 11 ans et la notion de développement et d’initiation nous touche beaucoup. Le Phœnix a besoin de toucher le cœur des plus jeunes cette année pour les attirer au Palais des sports », a indiqué la directrice des opérations Charline Durand, présente à la conférence afin de combler l’absence de Jacques Fortier, actionnaire et vice-président Marketing du club, qui agira à titre de représentant du Phœnix.

Nyk Beaulieu tient toutefois à rappeler que l’Académie CCM demeure :

« J’ai repris les rênes du volet développement de l’Académie CCM, qui occupe un local au Complexe Thibault GM depuis 2011, mais Stéphane Robidas s’occupera encore du volet élite, qui englobe les niveaux pee-wee AAA en montant. De notre côté, on se concentrera sur les plus petits. L’objectif est de leur permettre de comprendre ce qu’est un athlète et on misera sur les avantages du multisport en les obligeant à botter un ballon ou attraper une balle. On veut vraiment implanter des concentrations sportives d’une semaine avec des thématiques soccer, crosse ou baseball. À la fin de la semaine, le jeune aura appris bien plus qu’à freiner ou à lancer au hockey. »

Les bienfaits du multisport

Le principal argument des parents qui refusent d’envoyer leur enfant à un camp estival concerne l’importance de pratiquer plus d’un sport. L’Académie Phœnix souhaite briser cette image des écoles estivales en proposant un programme multisport. 

Voilà pourquoi pendant six semaines, les participants pourront pratiquer le hockey quotidiennement l’été, mais aussi découvrir d’autres disciplines comme le baseball, le soccer, la crosse et bien d’autres. 

« On a développé des liens avec l’académie de baseball et l’académie de football du Triolet, ainsi que l’école Atout Soccer et l’Association de crosse de Sherbrooke. On tient à développer d’autres partenariats pour offrir d’autres disciplines », soutient Nyk Beaulieu, qui a fait appel à un entraîneur connaissant bien les avantages de pratiquer plus d’un sport pour devenir un meilleur athlète.

« J’ai fréquenté une institution américaine pendant trois ans et j’ai vu à quel point la pratique de trois sports, comme le soccer, la crosse et le hockey, peut aider à devenir un meilleur athlète et un meilleur joueur de hockey », soutient l’entraîneur Karl-Antoine Girard.

« Quand j’étais jeune, j’ai rapidement réalisé que ce n’est pas en jouant au hockey douze mois par année que j’allais devenir un meilleur joueur, a renchéri pour sa part Nyk Beaulieu. Dans les collèges américains, les athlètes doivent bien souvent pratiquer trois sports. Comme ici à BCS. On accueillera donc les enfants pour leur montrer à jouer au hockey, mais aussi pour leur permettre de s’accomplir dans d’autres disciplines, ce qui fera d’eux de meilleurs athlètes. »

Notons que des camps de jour seront offerts à la fin de l’année scolaire par l’Académie Phœnix, mais aussi un camp présaison et un camp des Fêtes, sans oublier les journées pédagogiques et les cliniques d’habiletés.