Samuel Poulin doit encore prendre du repos. Il ratera donc les deux matchs que le Phœnix disputera en Abitibi en fin de semaine.

Le Phœnix encore privé de Poulin en Abitibi

Le Phœnix de Sherbrooke a pris la route jeudi vers l’Abitibi sans son capitaine Samuel Poulin. Si l’état-major souhaitait revoir son joueur étoile, il devra encore une fois attendre en se présentant à Val-d’Or vendredi et à Rouyn-Noranda samedi avec un alignement réduit.

Neuf joueurs manqueront toujours à l’appel pendant ce périple. Avec l’élimination rapide des Allemands et des Slovaques au Championnat du monde de hockey junior présenté en République tchèque, la formation sherbrookoise obtiendra bientôt un peu de renfort. 

Rappelons que la Slovaquie a été éliminée jeudi par le Canada en quart de finale après une défaite de 6-1 et l’Allemagne affronte le Kazakhstan lors d’une série 2 de 3 pour la relégation, qui prendra fin le 4 ou le 5 janvier. 

Notons que le Phœnix a profité de deux jours de congé après sa victoire du 31 décembre dernier au Palais des sports contre Shawinigan. 

« Cette petite pause est arrivée au bon moment, tout comme celle de Noël. Malheureusement, aucun de nos joueurs absents ne sera de retour. On peut s’attendre à revoir Taro Jentzsch et Samuel Hlavaj la semaine prochaine. Et on devrait pouvoir compter sur Samuel Poulin aussi à 90 %. L’ajout de Jentzsch et Poulin nous donnera un peu d’air à l’attaque », a confié Stéphane Julien. 

À son dernier rendez-vous, le Phœnix a offert une victoire aux 3002 amateurs présents mardi au Palais des sports de Sherbrooke à l’occasion de la toute dernière partie de l’année 2019, et ce, grâce à son gardien Thomas Sigouin, en plein contrôle de ses moyens.

Magistral dans cette victoire de 3 à 1, Sigouin a bloqué 33 des 34 tirs des Cataractes. 

« On venait de perdre deux matchs, un en prolongation, un en tirs de barrage, a rappelé le portier du Phœnix. Cette victoire fait du bien et on doit bâtir là-dessus. Malgré les nombreuses absences, notre club s’est bien débrouillé aujourd’hui (mercredi). »

Samuel Bolduc a également mené les siens vers la victoire en marquant son tout premier but dans l’uniforme sherbrookois depuis la transaction entre le Phœnix et l’Armada de Blainville-Boisbriand.

« Samuel nous amènera une constance qui est nécessaire d’ici la fin de l’année, note Stéphane Julien. Il peut dominer. Je le classe dans la même catégorie que Noah Dobson avec les Huskies l’an dernier. Il jouera beaucoup de minutes par match et il nous enlèvera de la pression dans notre territoire. On l’a vu encore mardi contre Shawinigan. Il a un lancer très puissant. Il est allé chercher le gros but pour commencer la partie et il a touché une barre horizontale. »