Steve Lussier et Annie Godbout

Le maire veut doubler le nombre de touristes

C’est avec un tout nouveau concept que Destination Sherbrooke tentera d’attirer l’attention des touristes en 2018. Cette nouvelle image, Sherbrooke, cœur des cantons, s’accompagne d’un nouveau site web et de nouvelles activités, comme une tournée des microbrasseries.

« Quand on dit que 2,5 millions de touristes sont passés à Sherbrooke, je me demande pourquoi on ne mettrait pas l’objectif à 5 millions? On irait chercher des activités encore plus attractives! Destination Sherbrooke s’occupe de ça. Je vois qu’il y a beaucoup de potentiel ici et j’en suis très fier », a lancé le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, en marge d’un événement de l’Association de l’industrie du tourisme du Canada et de Destination Canada qui a réuni, jeudi à Sherbrooke, 125 acteurs de l’industrie touristique.

Destination Sherbrooke travaille main dans la main avec toutes les villes de l’Estrie, continue M. Lussier. « Il faut travailler avec toutes les villes aux alentours, dont Coaticook, entre autres, qui fait des merveilles. Il faut amener des gens ici, mais il faut se servir des autres villes », martèle-t-il, en rappelant que Sherbrooke organise plus de 400 activités par année.

La présidente de Destination Sherbrooke, Annie Godbout, précise que le son de cloche est le même à l’étranger. « La mission de différents employés est de vendre Sherbrooke à l’extérieur. Lorsqu’ils présentaient Sherbrooke, c’était toujours avec l’ensemble des attraits touristiques de la région. Ils positionnaient toujours la ville au cœur des cantons », confirme la conseillère municipale.

« On reprend le Sherbylove qu’on voit et qu’on entend depuis quelques années, poursuit Mme Godbout. Les Sherbrookois redécouvrent leur ville. Je souhaite que les citoyens soient fiers de leur ville et qu’ils voient des choses qu’ils n’ont jamais vues ou qu’ils redécouvrent de nouvelles expositions dans différents musées. »

D’autres activités pourront être appréciées par les citoyens et par les visiteurs. « Les mosaïcultures sont des œuvres d’art qu’on va pouvoir découvrir. De plus, on a une richesse patrimoniale importante. Au travers le circuit et les murales, on va avoir des choses à montrer à nos invités! » décrit Mme Godbout.

De distingués invités
Réunis à l’OTL Gouverneur de Sherbrooke, à l’initiative de l’AITC et de Destination Canada, les intervenants et entrepreneurs en tourisme ont eu l’occasion de parler des défis qui sont les leurs et de mieux comprendre les rôles des différents organismes qui chapeautent l’industrie touristique québécoise et canadienne. Il s’agissait de l’une des six assemblées locales canadiennes initiées par les deux organismes.

Annie Godbout a noté que la pénurie de main-d’œuvre représentait une source de préoccupation chez les intervenants.

« Les gens sont très soucieux de la pénurie de main-d’œuvre qui touche aussi le secteur touristique. On a de grands défis pour intéresser les jeunes aux différents métiers liés à l’industrie du tourisme. C’est aussi important qu’on soit très à l’écoute des entrepreneurs », a-t-elle analysé.

Est-ce que le tourisme a son rôle à jouer dans cette pénurie? « Quand on a des gens qui viennent nous visiter et qui tombent en amour avec la région, c’est ce que l’on veut. Nous avons des espaces verts, nous sommes en région, mais on a une vie urbaine très forte avec des services et une belle diversité », ajoute-t-elle.

Le président-directeur général de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec Martin Soucy a adoré la nouvelle image de Destination Sherbrooke. « Je suis en amour, a-t-il exprimé. Le voyageur au cœur, c’est très bien. J’ai aussi aimé le Sherbylove. Vous êtes vraiment dans l’air du temps et dans la bonne tendance. »