Comme dans presque tous les magasins SAIL, un orignal naturalisé format géant est exposé à l’entrée de la section chasse et pêche.

Le magasin SAIL ouvre en grand

Les Sherbrookois n’auront plus à se rendre à Brossard pour aller au SAIL. Une succursale de la populaire bannière d’articles de plein air, de chasse et de pêche ouvrira dès mercredi sur la rue Jean-Paul-Perrault.

L’Estrie représentait un peu un angle mort de la bannière, et ce même si les activités de plein air y sont très populaires.

À LIRE AUSSI:  Le nouveau SAIL ouvrira mercredi

« Ça fait un an qu’on travaille là-dessus et on avait ciblé le marché depuis quelques années, explique Normand Décarie, président et chef de la direction de SAIL plein air. Il fallait trouver le bon site et prendre en compte les considérations immobilières et foncières. On est rendu là et on est bien content. »

L’ouverture du magasin a nécessité des investissements de 12 millions de $.

« C’est le prix à payer pour être dominant, indique M. Décarie. On ne vient pas ici à reculons. On a des millions de $ dans notre inventaire et il faut mettre les sous qu’il faut. »

Le magasin emploie plus d’une centaine de personnes.

« Ils ont déjà été entraînés et formés, souligne Normand Décarie. Le magasin est sous notre contrôle depuis deux mois et demi. Les employés sont prêts à accueillir les clients. »

Le magasin de 41 000 pieds carrés est très grand, mais se compare plutôt à la baisse face aux autres succursales à travers le Québec.

« Ce magasin est un format réduit vis-à-vis nos formats traditionnels, lance le président avec le sourire. Il est un peu plus petit pour être le complément de notre business web. »

La succursale sherbrookoise est le 14e magasin de la chaîne.

Thierry Lapierre-Voiselle directeur du Magasin Sail Sherbrooke.

Un orignal avec une touche sherbrookoise

Comme dans presque tous les magasins SAIL, un orignal naturalisé format géant est exposé à l’entrée de la section chasse et pêche. La bête est une réplique de celui tué à l’arc par le Sherbrookois Réal Langlois en 2008 au Yukon.

« C’est le record du monde à l’arc au niveau du panache, confirme Eric De La Sablonnière, directeur des opérations de SAIL. On en a mis dans presque tous nos magasins. On a fait faire un moule pour reproduire le panache et on donne une royauté à M. Langlois chaque fois. »

« C’est le plus grand cervidé et pour le chasseur c’est l’animal le plus impressionnant et la bête la plus recherchée, résume-t-il. Les gens l’aiment beaucoup. »

M. Langlois ne pouvait pas être présent à l’ouverture du magasin, il est évidemment à la chasse.

Le magasin de 41 000 pieds carrés est très grand, mais se compare plutôt à la baisse face aux autres succursales à travers le Québec.