Les organisateurs du Festival l'Estrie d'Rire ont choisi de faire relâche en 2017 en raison des travaux qui auront cours sur la rue Wellington Sud et qui risqueraient de perturber l'événement.

Le Festival l'Estrie d'Rire fait relâche

En raison des travaux qui auront cours sur la rue Wellington Sud, les organisateurs du Festival l'Estrie d'Rire ont décidé de faire relâche cette année.
«Ça ne nous tentait pas de tenter l'expérience et de faire fi de ces réparations. Nous nous sommes tournés vers la Ville de Sherbrooke pour trouver un nouvel endroit extérieur temporaire, comme la Wellington Nord par exemple, mais ça n'a pas fonctionné», raconte Jean-François Arsenault, cofondateur de Spectopolis, compagnie qui s'occupe de l'organisation de l'événement.
Ce rassemblement humoristique comporte une portion extérieure et une autre intérieure. M. Arsenault affirme toutefois que le volet extérieur du festival est un élément essentiel à la programmation et il était inconcevable de ne pas le présenter. «Il faut s'entendre pour dire que ce n'est pas l'idéal, mais pour la viabilité et le visage du festival, il fallait absolument une portion extérieure. Nous ne voulons pas que ça change, donc nous préférons faire relâche en 2017», explique-t-il.
Avant d'en arriver à cette solution drastique, les organisateurs ont bien tenté de sauver la mise en trouvant un nouvel emplacement au centre-ville. Ils ont cependant eu des bâtons dans les roues à chaque fois. «Nous voulions faire une portion sur le stationnement à étages derrière la rue Wellington Sud, mais nous avons appris que c'était un concept déjà existant et qu'on ne pouvait pas reprendre. La rue Wellington Nord a aussi été envisagée, mais ça a l'air que les commerçants ne veulent pas fermer la rue. À la suite de nos propositions, nous avons constaté qu'il n'y avait rien de fonctionnel», note celui-ci.
L'espoir de voir l'événement reprendre vie en 2018 demeure. «Nous allons regarder comment les travaux de construction vont se dérouler sur la rue Wellington Sud, mais on demeure en discussion. On veut regarder pour être de retour l'an prochain», note M. Arsenault.
L'an dernier, de grands noms de l'humour tels que Réal Béland, Dominic & Martin, François Massicotte ainsi que Guy Nantel avaient été du rendez-vous. L'édition 2017 aurait été la seconde du Festival l'Estrie d'Rire.