Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS renonce à utiliser le domaine Perce-Neige comme centre de confinement.
Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS renonce à utiliser le domaine Perce-Neige comme centre de confinement.

Le domaine Perce-Neige ne sera pas nécessaire comme centre de confinement

Devant une absence de cas confirmés de COVID-19 chez les personnes itinérantes, avec des troubles de santé mentale ou de dépendance, le CIUSSS de l’Estrie-CHUS renonce à utiliser le domaine Perce-Neige comme centre de confinement.

« Nous devions ouvrir ce centre lundi matin, mais nous n’avions aucun cas présent ou à venir pour ce type de clientèle. C’est en soi une bonne nouvelle. Nous avons alors déterminé que nous n’avions pas besoin de centre dédié à ces personnes pour le moment. Ça fait partie des ajustements que nous devons prendre », explique la directrice de la qualité, de l’éthique, de la performance et du partenariat au CIUSSS de l’Estrie-CHUS, Joanne Roberts.

À LIRE AUSSI: Le domaine Perce Neige transformé en centre de confinement

Le couvent Mont-Sainte-Famille devient un centre de confinement

Si des cas correspondant à cette clientèle devaient être confirmés au cours des prochaines semaines ou dans une deuxième vague de la pandémie, ils seraient confinés au couvent Mont-Saint-Famille de la rue Galt Ouest.

« Nous allons faire converger tous les cas vers ce lieu de confinement. Des aménagements seraient alors faits pour accueillir ce type de clientèle de façon séparée de la clientèle prévue à cet endroit », signale Mme Roberts.

Un refuge a été prévu en place au Partage Saint-François pour la clientèle itinérante. Un lieu d’accueil sécuritaire a été mis en place à l’extérieur pour aider ceux qui n’avaient pas de place.

« Toutes les mesures ont été prises afin qu’il n’y ait pas de propagation. S’il y a un besoin, nous serons prêts », assure Joanne Roberts.

Cette dernière signale que la direction du domaine Perce-Neige avait été très proactive dans sa réponse rapide pour être transformé en centre de confinement.

« Ce n’est pas un endroit où nous pouvions rentrer rapidement. Il fallait prévoir. Tous les aménagements avaient été faits. Avec l’évaluation actuelle de la situation, ce centre n’était plus nécessaire. Cette éventualité était prévue dans le contrat de service », indique Joanne Roberts.

Le centre en traitement des dépendances du chemin Moulton Hill dans l’arrondissement de Lennoxville avait déplacé une trentaine de résidents vers d’autres centres en région afin d’être transformé en centre de confinement.

« Ils vont rester un partenaire de choix. Nous allons respecter nos engagements financiers avec eux tant qu’ils n’auront pas récupéré une clientèle équivalente à celle qu’ils accueillaient avant qu’ils acceptent de nous venir en aide », assure Joanne Roberts.