L’école Plein Soleil a accueilli ses élèves dans ses nouveaux espaces, mardi.

Le début d’une nouvelle ère à Plein Soleil

C’est une toute nouvelle ère pour l’école Plein Soleil. L’école primaire privée a accueilli ses élèves dans son tout nouvel édifice de la rue de Chardonnay, mardi matin.

L’école primaire privée, qui compte 42 employés, a déménagé ses pénates en juillet dans le nouveau quartier du plateau McCrea, où elle a pu doubler sa capacité d’accueil. À terme, Plein Soleil pourra accueillir 414 enfants. 

Les 310 enfants inscrits cette année ont pu découvrir leurs nouveaux espaces dimanche dans le cadre d’une visite. Les premières journées seront principalement consacrées à l’intégration des enfants, explique la directrice générale par intérim, Francine Maillet. « Cette semaine, il n’y a pas d’enseignement qui se donne (...) Même pour nos anciens, c’est comme une nouvelle école », souligne-t-elle.

Plein Soleil a longtemps été installée sur la rue de Montréal, près du centre-ville. L’institution était toutefois remplie au maximum de sa capacité et comptait une importante liste d’attente. Le bâtiment qui l’abritait avait besoin de rénovations importantes. L’association coopérative a donc planché sur un projet de nouvelle construction, dont les coûts sont évalués à quelque 7 M$.

Des préoccupations ont été soulevées en matière de sécurité aux abords de l’école, principalement en ce qui concerne la traverse du boulevard Lionel-Groulx. La Ville de Sherbrooke assure que de nouveaux arrêts seront implantés dès mercredi sur le boulevard afin de faciliter le passage des enfants. 

La direction de Plein Soleil avait fait des démarches afin d’obtenir la présence d’un brigadier, mais la Ville précise qu’elle ne prévoit pas en ajouter à cet endroit en vertu des normes provinciales. Francine Maillet note que l’école fera elle-même des démarches pour embaucher quelqu’un comme brigadier. 

Plein Soleil est la seule école privée subventionnée de niveau préscolaire et primaire en Estrie.