Le conseiller sortant du district du Carrefour, Pierre Tardif, tentera d'obtenir un troisième mandat aux élections du 5 novembre.

Le conseiller Pierre Tardif sollicite un troisième mandat

Le conseiller sortant du district du Carrefour, Pierre Tardif, tentera d'obtenir un troisième mandat aux élections du 5 novembre.
« Je me sens en forme pour continuer. Comme j'aime bien le contact direct avec les citoyens de mon secteur et que je suis un gars de terrain, j'ai le goût de vivre une autre élection », affirme-t-il.
Celui qui agit à titre d'indépendant cite des réalisations comme le nouveau pavillon de service au parc André-Viger, où a également été relocalisée la maison des jeunes Azimut Nord. Il estime également avoir fait des représentations soutenues pour l'aménagement du boulevard René-Lévesque et avoir posé des questions sur des projets qui préoccupaient ses concitoyens.
Qualité de vie et sécurité
Selon M. Tardif, les priorités des quatre prochaines années consisteront à assurer la qualité de vie des résidants de son district en se préoccupant de la sécurité et de la vitesse dans les rues, de participer à la préparation du budget pour éviter des hausses de taxes indues aux contribuables et de « surveiller attentivement l'évolution des dossiers comme ceux de l'aéroport, de Well inc., du centre de diffusion destiné à la jeunesse et de la dette de la ville ».
« Les gens se plaignent encore beaucoup de la sécurité. Nous leur répondons que nous faisons des études de circulation qui montrent que ce n'est pas si pire, mais il faut travailler là-dessus. » Il cite entre autres l'exemple de la rue Mégantic.
Dans le même sens, il aimerait des traverses protégées dans le secteur du Carrefour de l'Estrie. « Près des résidences pour retraités, les gens n'ont pas toujours le temps de traverser avant que les feux de circulation passent au vert. »
En ce qui concerne le budget, il voudrait conserver les hausses de taxes à la hauteur de l'indice du prix à la consommation. « Je ne suis pas pour des gels chaque année, mais je veux bien placer les sous des contribuables. Il faudrait peut-être revoir aussi le mandat des organismes paramunicipaux et le budget qui leur est accordé. »
« En tant que conseiller indépendant, il est plus facile pour moi de jouer mon rôle démocratique et de poser toutes les questions que je veux quand je le veux. Je veux être positif et harmonieux. Je ne m'opposerai pas pour m'opposer. »
M. Tardif affrontera la candidate du Renouveau sherbrookois, Nadia Choubane, et la candidate de Sherbrooke Citoyen, Évelyne Beaudin.