Le CIUSSS de l’Estrie évite les bris de service

Aucun report d’activités ou bris de service n’a finalement été nécessaire dans les installations du CIUSSS de l’Estrie–CHUS pour la fin de semaine du 21 et 22 septembre. Le CIUSSS devait affronter une période particulièrement difficile dans ses hôpitaux universitaires de l’Hôtel-Dieu et de Fleurimont.

« La collaboration des équipes médicales et la modulation de l’occupation des lits d’hospitalisation ont permis d’atténuer les impacts pour le personnel, peut-on lire dans un communiqué. La direction de l’établissement continue de suivre la situation de près et souhaite remercier les équipes de soins qui ont travaillé en heures supplémentaires afin d’offrir les soins et services à la population. »

À LIRE AUSSI: Bris de service à craindre à l’Hôpital Fleurimont et l’Hôtel-Dieu

Aucun porte-parole n’était disponible jeudi pour accorder une entrevue aux médias.

Rappelons que les difficultés actuelles se sont déjà vues en période hivernale alors que le nombre d’hospitalisations explose en raison des grippes, des gastros et des chutes. Mais en septembre, c’est une situation qui ne s’est jamais vue. 

« Les vacances de plusieurs membres du personnel s’échelonnent maintenant jusqu’en octobre. Il y a le retour aux études de nos étudiants travailleurs qui nous ont grandement soutenus cet été, l’octroi de vacances pour études aux candidates à l’exercice de la profession infirmière ainsi que l’utilisation au maximum de la capacité de nos lits et de nos plateaux chirurgicaux sont les principales raisons qui nous placent dans cette réalité », énumérait Josée Paquette dans les pages de La Tribune du 19 septembre.

Rappelons que la période estivale s’est déroulée sans bris de soins et de services.